페이지 이미지
PDF
[ocr errors]

cr iinalre du Barreau, ni la forme ancienne

de vos jugemens.

Ces paroles dans le deiïein de l'Orateur font modeftes & timides, car c'eft un exorde , & l'exorde d'un homme qui croit véritablement embarrafTé.. Cependant n'eft-il pas vrai qu'en prononçant ces mots, pour l'homme du monde le plus courageux , Ciceron a bien autrement appuyé qu'en difant ceux-ci, quoique f appréhende, Mejfieurs; ou ceux-ci, qu'il ne vous paroijfe honteux, ou de marquer de la crainte ? Au fecond membre & en

1>renant haleine, n'a-t'il pas dû haufler e ton par un certain effort qui eft naturel , & qui fait que l'on s'enhardit & que l'on fe met en train; & auflîpour marquer la fermeté de Milon î & qu'il n'y ait nulle bienféance à moi, pendant que Milon tremble bien plus pour la République que pour lui-mime. Enfuite il prend un ton de plainte & de mécontentement contre la propre perfonne, de ne pouvoir apporter une pareille grandeur d'ame à la défenfe de fa caufe. Ce qu'il ajoute eft un reproche qu'il fait aux Juges, & a dû par conféquent fe faire lentir : Ta* vouerai cependant que le fpetlacle nouveau qui accompagne ce nouveau jugement, épouvante mes yeux. Il parle enfuite avec alfuiance &: il vogue , comme on dir , 4 pleines voiles : qui de quelque côté qu'ils Je tournent, ne retrouvent plus ni l'ufage du Barreau , ni la forme ancienne de vos jugemens. Enfin il fe donne plus de carriére; car votre audience rieft point environnée d'une foule de peuple , &c.

Cette obfervation qui doit nous regler dans les fujets (acres, nous montre que non-feulement dans les différentes parties d'un Difcours , ou dans les membres d'une période, mais même dans chaque article, la prononciation doit être varièe pour marquer la différence du plus ou du moins.

Avant que de paroître en public, PrenoneUgardez pendant nlufieurs heures un filence *j<w *''«**" obftiné. Rappeliez vos idées les yeux fermés, ou dans un lieu un peu obicur: Livrez-vous y même à une efpece d'aflbupiflement; par-là vous vous rendrez plus maître de vos fens. Ce repos les rendra plus vifs, plus prompts a vous fervir; votre prononciation & votre action en feront plus animées. Montez en Chaire: ne commencez point auffi-tôt , mais donnez un moment à la réflexion. L'auditeur voit avec plaifir un homme qu'il va entendre, occupé du foin de remplir /on attente. Quand tout eft calme & que le filence marque la foumiffion l'ardeur de l'auditoire, jettez modefte

ment la vue fur toutes les parties qui le compo&nt pour vous familiarifer, pour ainfi dire, avec lui & être moins diftraic. par les différents objets qui ne Ce préfenteroient à vous que dans le fil du Diicours.

L'exorde ne fervant qu'à infinuer, la prononciation en géneral en doit être douce, refpe&ueufe; un gefte plein & Quimil. retenu , un regard modefte, dit Quintilien. Il eft rare de commencer ex abrupto; nous en avons quelques exemples dans S. ChryfoHome dans fes Difcours contre l'Impératrice Eudoxie, au peuple d'Antioche après la démolition des ftatues de l'Empereur & de l'Impératrice. Alors on prononce felon la paffion de douleur Oh de colére qui nous anime : il fuffit de laifler parler la nature, pour s'exprimer .avec ïùccès.

Quoiqu'ordinairement la voix doive être baffe Se modefte, elledoitcependant fe faire entendre de tout l'auditoire. Elle monte infen(îblement,& s'anime à proportion qu'on approche de la divifion. On en voit qui s'annoncent avec un air de iufhTance & de bel efprit , qui porterw fur le front un caractere hardi, lequel icandalife le Chrétien, & révolte l'honnête homme. Plufieurs commencent par crier. Un grand auditoire les anime*, & voulant & faire entendre de tous côtés, ifs.

pouflenc

pouffent leur voix avec violence, & Ce mettent hors d'haleine dès leur exorde. Un Orateur attentif ménage fon feu, le produit à propos : il n'en eft que plus actif & plus brillant. * Quel efprit de fureur dans ces Prédicateurs, qui dès le figne de la Croix commencent à crier, & continuent jufqu'à l'éternité. Ils fe mettent dans une colére phrénétiqae, s'agitent comme des énergumenes, & paroiiïent infpirés comme des Sybilles. U eft ridicule de commencer par quereller fes auditeurs, fans avoir dit auparavant le fjujetdefes plaintes. La prononciation fuit toujours la nature du fujet. Dans la morale , le ftyle de l'exorde eft fimple comme la voix. Elle a quelque chofe de familier dans les Prônes; mais dans les éloges, les myfteres, elle paroît grande dès J'exorde; elle interefle par certains traits vifs & nobles qui lui échapent. Loin de tonner dès le premier mot. elle augmente peu à peu. C'eft la lumiére douteufe d'un beau crépufcule qui augmente par une efpece d'ondulation, & ne parvient que par degrés à produire un grand jour.

Prens en montant en Chaire un vifage mo. ViU,

dette.
Et fais voir à ton air que ta fçais redouter

* QuM infuavius qaim ! videtur ab initie clamare, «limorin-exoidio'agreAf i Cic. «tdHcren. 3, a, 11.

[ocr errors]

Le redoutable emploi dont tu viens t'acquirer.
Commence; & que ta voix avec foin modérée
N'aille point en cctat fe perdre dès l'entrée.
Pourquoi crier toujours? Daigne un peu me

parler )
Après, s'il eft befoin, tu pourras quereller.

L'un fuyant la lenteur court toujours en parlant.

Craignant d'aller trop vite , un autre devient lent.

On ne peut fuivre l'un, l'autre on ne peut l'attendre;

Je les laiffe tous deux, & ne puis les entendre.

Ne commence jamais d'un air qui m'eblouiïïei
Fuis le fade orgueilleux d'un Orateur trop vain,
Qui dès les premiers mots nous vantant fon.

deflein,
Jure de nous toucher , de pafler notre attente:
Souvent c'efl la fouris que la montagne en-
fante.
Tel échauffé d'abord foudroie en commen-
çant ,
Qui bientôt refreidi me glace en finiffant.
Un habile Orateur plus modelle, plus (age,
Avant de s'engager s'obferve & fe menage ,
De ces airs faitueuxfçait toujours s'abftenir,
Et ne promet jamais que ce qu'il peut tenir.

Le fuccès d'un Orateur dépend (buvent de la maniére dont il débute; on juge de lui dès l'entrée duDifcours par la forme avec laquelle il expofe ion fujet, & par la maniere dont il le prelente. Xa narration expofe avec (implicite .j

[ocr errors]
« 이전계속 »