페이지 이미지
PDF
ePub

XXIV.
XXV.

Treizième colonne,l'acide d'oseille.Coxalin.)113
Quatorzième colonne , l'acide du citron. (ci-

tronien.)
Quinzième colonne, l'acide du benjoin. (ben-
zoïque. )

118 Seizième colonne , l'acide du fuccin. (karabi

116

XXVI.

XXVII.

que. )

[ocr errors]

121

1

122

XXVIII. Dix-septième colonne, l'acide du sucre de lait.

(sacch-lactique, ) XXIX. Dix-huitième colonne , le vinaigre distillé.

( acide acéteux.) XXX. Dix-neuvième colonne, l'acide du lait. (galactique. )

I 24 XXXI. Vingtième colonne , l'acide des fourmis. (formicin. )

12S XXXII. Vingt-unième colonne , l'acide du suif. (sebacé)

126 XXXIII. Vingt-deuxième colonne, l'acide phosphorique.

127 XXXIV. Vingt-troisième colonne , l'acide perlé. 129 Xxxy. Vingt-quatrième colonne , l'acide du bleu de Prusse. ( Prussique.)

132 XXXVI. Vingt-cinquième colonne , l'acide aërien. (méphitique. )

134 XXXVII. Vingt-sixième colonne, l'alkali fixe végétal

caustique. (Potasse. ) XXXVIII. Vingt-septième colonne, l'alkali fixe minéral caustique. (foude. )

139 XXXIX. Vingt-huitième colonne , l'alkali volatil caustique.

141 XL. Vinge-neuvième colonne, la terre pesante caustique.

145 XLI. Trentième colonne , la chaux caustique. (chaux vive.)

149 XLII. Trente-unième colonne , la magnésie caustique.

Iso XLIII. Trente-deuxième colonne , l'argille pure. 15! XLIV. Trente-troisieme colonne, la terre filiceuse. ( quartzeuse.)

IS2 XLV. Trente-quatrième colonne , l'eau.

157 XLVI Trente-cinquième colonne , l'air vital. 160 XLVII. Trente-sixième colonne , le phlogistique 177 XLVIII. Trente-septième colonne , la matière de la

chaleur.

136

185

231

XLIX. Trente-huitième colonne, le soufre. 225 L. Trente-neuvième colonne , le foie de soufre falin

228 LI. Quarantième colonne , l'esprit-de-vin. 230 LII. Ouarante-unieme colonne, l'éther. LIII. Quarante-deuxième colonne, t'huile effenılelle.

Ibid. LIV. Quarante-troisième colonne, huile graffe. 2 3 2 IV. Quarante-quatrième colonne, l'or. 233 LVI. Quarante-cinquième colonne , la platine. 235 LVII. Quarante-fixième colonne , t'argent. 237 LVIII. Quarante-septième colonne , le mercure. 238 LIX. Quarante-huitième colonne, le plomb. 240 LX. Quarante-neuvième colonne, le cuivre. 241 LXI. Cinquantième colonne , le fer.

240 LXII. Cinquante-unieme colonne, l'étain,

245 LXIII. Cinquante-deuxième colonne, le bismuth. Ibid. LXIV. Cinquante-troisieme colonne, le nickel. 247 LXV. Cinquante-quatrième colonne , l'arsenic. 250 LXVI. Cinquante-cinquième colonne , le cobalt. 251 LXVII. Cinquante-sixième colonne , le zinc.

253 LXVIII. Cinquante-septième colonne, l'antimoine. 254 LXIX. Cinquante-huitième colonne, le magnési. (régule de manganèse.)

255 LXX. Cinquante-neuvième colonne, la fidérite. 257 SUPPLÉMENT.

260 LXXI. L'acide malufien.

261 LXXII. L'acide gallique.

267 LXXIII. L'acide lignique.

272 LXXIV. L'acide Syrupeux.

274 LXXV. L'acide camphorique.

276 LXXVI. L'acide lithiasique.

277 LXXVII. L'acide bombycin.

279 LXXVIII. L'acide molybdique.

280 LXXIX. L'acide tungstique.

284 NOTES sur le s. I.

290 sur le V.

291 sur le VI.

292 sur le VIII,

295 sur le XI.

296 sur le XII.

301 sur le XIII.

312 sur le XIV.

319

[blocks in formation]

sur le XV.
sur le XVII.
sur le XVIII.
sur le XIX.
sur le xx.
sur le. XXI.
sur le XXII.
sur le XXIII.
sur le XXIV.
sur le XXV.
sur le XXIX.
sur le XXXII.
sur le XXXIII.
Sur le XXXIV.
Sur le XXXV.
sur le XXXVI.
fur les XXXVII & XXXVIII.
sur le XXXIX.
sur le XLII.
sur le XLV.
sur le XLVI.
sur le XLVII.
sur le XLVIII.
sur le LI.
fur les LIII. & LIV.
sur le LXX.

[blocks in formation]

Fin de la Table.

ERRAT A.

Page 25 , ligne 21 & 22; propositions ; lifez; proportions.
Page 26, ligie 12 ; celui-ci ne peut; lijez, celui-ci peut.
Page 31, ligne 16, muriate de soude; lítiż, muriate de poraja.
Page 46, ligne 7, tartre vitriolé ; life, iartre tartarile.
Page 64, ligne 10, satuer, lifez; faturer.
Page 66, ligne derniere ; qu'il ne puille ; lisez, qu'il puisse.
Page 85 , ligne 17, aerisonne, lisez, aeriforme.
Page 96, ligne 12'; marin saturé de chaux ; il, lisez marin ; Saturé ds

chaux, il.
Page 97, ligne 14 ; nitre mercuriel ; lisez, nitre lunaire.
Page 106, ligne 15; celles-ci ; lisez, celle-ci.
Page 114, ligne 20; crépitant ; lijcz décrépitant:
Page 116, ligne 6; fournit l'éraporation ; lisez, fournit par l'évaporation.
Page 119 , ligne 114 ; elle a donc cet acide avec une ;'lisez, elle a donc

avec cet acide une.
Pape 16s, ligne q; chaleur d'or; lisez, chaux de l'ot.
Page 2 j6, ligne 15, après le moi permanent , ajoutez une virgule.
Page 266, ligne 10, luc de lait ;' life, sucre de lait.
Page 320, ligne 20 ; & trois; Li sex, & de trois,
Page 353 , ligne 15 ; car ne; lisez ; car il ne,

TRAITÉ

9

TRAITE

DES

AFFINITÉS CHYMIQUES,

OU

ATTRACTIONS ÉLECTIVES.

S. PREMI E R.

Les Attractions éloignées , & les Attractions

prochaines , paroissent différer entr'elles.

'OBSERVATION nous a fait connoître que toutes les substances de la nature, abandonnées à elles-mêmes , & placées à des distances convenables , tendent à s'approcher mutuellement, & à entrer en contact les unes avec les autres. Cette tendance est connue depuis long-terns fo!is le nom d'Attraction. Je ne me propose pas ici de rechercher la cause de ces phénomènes; mais

A

il iinporte de connoître les loix qu'elle suit dans ses opérations, afin de pouvoir la considérer comme une force déterminée , quoique le méchanisine de fonia

&tion soit encore inconnu.

L'illufre Newton a clairement démontré

que les grands corps de l'univers exercent leurs artractions en raison directe de leurs masses, & en saison inverse du quarré de leurs distances. Mais Ja tendance à l'union, qui s'observe entre tous les corps voisins, sur la surface de la terre , paroît soumise à des loix très - différentes. On peut appeller celle-ci attraction prochaine , parce qu'elle n'agit que sur de petites molécules , & qu'elle s'étend à peine au-delà du contact ; & donner le noin d'attraction éloignée à la première , qui exercc son action sur de grandes males, & dans un espace immense. Je dis que les loix de ces deux espèces d'attractions paroissent différentes entre elles , parce que toute la différence ne dépend, peut-être, que des circonstances. En effet, li l'on a égard à la distance immense des corps célestes, on peut négliger leurs diamètres, & les considérer comme des points gravicans. Il en est tout autrement des corps qui sont près les uns des autres : ici la figure & la situation , non-seulement du tout mais même de chaque partie , produisent de

« 이전계속 »