페이지 이미지
PDF
ePub

tout le précipité , & de le peser après l'avoir lavé.

verre

[ocr errors]

Il ne soutient pas les épreuves par la voie sèche. Ses crystaux exposés au feu dans une"cornue de

se subliment en partie à la vérité , sans presque changer de nature ; mais la plus grande portion se résout en liqueur acide , qui refuse de crystalliser. La même chose arrive à la portion sublimée, si on l'expose de nouveau à la même opération. Pendant que l'acide se décompose de cette manière , il se dégage une grande quantité d'acide aërien & de gas inflammable. L'acide faccharin contient sans doute un principe huileux, mais très- subtil. , puisqu'il ne donne au feu aucun vestige de charbon, ni de fuie.

S. XXI I I.

[ocr errors][merged small][merged small]

J'ai déjà expliqué ci-devant la nature du tartre (S. IX), je vais donner en peu

de mots la

may nière d'en retirer l'acide. Sur cent parţies de crême de tartre , dissoutes, par l'eau bouillante dans une chaudière d'écain, l'on jette à plu

fieurs reprises, des petites quantités de craie lavée, séchée & réduite en poudre , ce qu'il faut continuer jusqu'à ce que la craie qu'on ajoute , ne produise plus d'effervescence : la faturacion arrive quand on en a employé à peu-près vingthuic parties, l'on décante alors, la liqueur qui donne , en l'évaporant à siccité, cinquante parties d'alkali végétal tartarisé (sel végétal). La poudre qui reste au fond, est de la chaux saturée par l'excès de l'acide du cartre : après qu'elle a été lavée & séchée, elle donne plus que le triple du poids de la craie employée , c'est-à-dire à-peuprès cent trois.. Cette poudre bien lavée & mile dans une bouteille , on verse deslus peu-à-peu trois cens parties d'acide, vitriolique , affoibli au point de ne contenir que trente parties d'acide le plus concentré, & deux cens soixante-dix d'eau. On laifle digérer ce mélange pendant douze heures , en le remuant de tems en tems avec une spatule de bois. Enfin l'on décante la liqueur claire qui surnage , on lave le résidu jusqu'à ce qu'il n'ait plus de faveur acide : cette eau filtrée doit êrre ajoutée à la première liqueur, & l'on aura une dissolution d'acide du tartre, qui donne par l'évaporation, à-peu-près trente-quatre parties de masse crystalline. Pour éprouver ensuite si elle contient de l'acide vitriolique, il faut l'étendre d'eau , & y laisfer tomber une

goutte ou deux de diffolution de sucre de Saturne,

il se forme à l'instant un précipité blanc., sur lequel il faut verser enfuite du vinaigre concentré : le précipité disparoît bientôt , s'il ne conrient que du plomb faturé d'acide carcareux ; mais il ne se dissout pas , fi c'est du vitriol: de plomb. En supposant qu'il paroisse un peu de ce fel, c'est une preuve que l'acide du cartre n'est pas pur , & qu'il eft áltéré

par

l'acide vitriolique ; il est aisé de le purifier , en le faisant digérer avec un peu de chaux tartarisée. D'un autre côté, fi l'on a employé trop peu d'acide vitriolique , il reste de l'acide du cartre dans le résidu ; ce qui se reconnoît facilement, en mettant de ce résidu sur un charbon allumé; car la félénite pure ne

pas au feu , & ne donne point d'odeur d'esprit de tartre, ce qui arrive au contraire , lorsqu'elle est mêlée d'un

peu

de chaux tartarifée. La dissolution d'acide tartareux filcrée , évaporée en consistance de fyrop léger , & placée dans un lieu frais , dépose insensible· Ment.des cryftaux , qui fonto rdinairement formés

de lames divergentes.

pure ne noircit

En fe fervant de chaux vivę nouvellement faite au lieu de craie, l'on décompose totalemene yn poids double de tartre; c'est pourquoi la liqueur qui surnage, contient alors de l'alkali

végétal pur , tandis que la chaux aërée, ne peut absorber que l'excès d'acide, de sorte que le tartre tartarisé n'est point attaqué, & reste dans la liqueur. Cent parties de tartre purifié con

tiennent environ vingt-trois parties d'alkali vé. gétal pur , quarante - trois d'acide saturant , & treste-quatre d'acide surabondant. Il y a fans doute quelques différences, fuivant la nature des vins qui l'ont produit, & les procédés employés pour le purifier ; mais je n'ai pas encore pu

les déterminer.

[ocr errors]

Il est clair, d'après ce que nous venons de rapporter, que la chaux enlève l'acide du tartre aux. . alkalis ; les essais qui ont été faits avec la terre pesante & la magnésie , prouvent auli que ces deux terres se comportent comme la chaux; car si on les fait digérer à chaud dans une diffolụtion d'alkali végétal tartarifé parfaitement neutre , après les avoir privées d'acide méphitique elles enlèvent l'acide du tartre au bout de quelques minutes, de telle forte , que la liqueur donne très-distịnctement par les réactifs , des indices d'alkali mis à nud : l'alkali minéral & le volatil tartarisés , présentent les mêmes phénomènes. Pour m'assurer û la chaux l'emportoit ou non sur la terre pesante, je verfai de l'eau de chaus dans une disolution de terre pesante cartarisée;

elle se tronbla tout de suite ; ainsi l'on ne peut plus douter que la chaux n'ait la plus force affinité.

de teins,

Les crystaux d'acide du tartre exposés au feu, noircissent bientôt, & donnent un charbon spongieux, qui devient blanc dans

peu diminue considérablement de volume, lorsqu'on le pousse au feu, jusqu'à l'incandescence. Distillés dans une cornue de verre , ils donnent un phlegme à peine acide , & de l'huile : le rélidu charbonneux contient une très-petite portion de terre , qui ne montre aucun signe d'acide ni d'al. kali. Il s'ensuit donc évidemment, que cet acide contient quelque chose d'huileux qui se détruit au feu , mais qui ne peut pas se changer en alkali fixe. L'ayant traité avec l'acide nitreux de la manière décrite ci dessus (S. XXII), je n'ai pu e obtenir de l'acide faccharin, ni le dépouiller tellement de son principe huileux, qu'il ne noircît plus en l'exposant au feu. On dit cependant que quelqu'un est parvenu à le convertir en acide du sucre par ce moyen, c'est ce que je n'ai pas pa confirmer en répétant l'expérience. L'acide du Camarin, peut-être aussi celui de l'épine-vinette, paroissent tout-à-fait semblables à celui du

en

tartre.

S. XXIV.

« 이전계속 »