페이지 이미지
PDF
ePub

31 ] Par la voie sèche, le phlogistique occupe le premier rang ; car le tartre vitriolé, le fel de Glauber , le spath pesant & la sélénite , perdent leur acide , par l'intermède du principe inflammable des charbons, au moyen d'une chaleur suffisante.

32 ) Il est probable que la terre pesante décom. pose aussi le tartre vitriolé par cette voie, quoique l'expérience n'en ait

pas

été frite.

33 ] L'alkali fixe végétal chasse l’alkali volatil.

34 ) L'alkali minéral produit le même effet ; mais on ne s'est pas encore assuré s'il cède à l'alkali végétal.

35 ] La chaux vive &

36] La magnéfie caustique enlèvent l'acide du vitriol ammoniacal.

37] Il est 'probable que tous les métaux, ou plutôt leurs chaux , chassent également l'alkali volatil, & qu'il se dégage dans l'état caustique : c'est ce qu'on a tenté avec l'étain , le cuivre , le fer & quelques autres.

38 ] L'alkali volatil.

[ocr errors]

32] L'argille pure ne peut enlever l'acide aux sels vitrioliques ammoniacaux.

S. XI I I.

DEUXIÈME

COLONNE.

L'acide vitriolique phlogistiqué.

Les ancieris ont dic , d'une manière emphatique & vraie , que le phlogistique donnoit des aîles à l'acide vitriolique; en effet cet acide, qui demandoit

auparavant un feu allez violent pour se fubļimer, s'évapore spontanément dès qu'il est combiné avec ce principe. Mais les effets varient lingulièrement , suivant les différentes proportions. L'acide vitriolique saturé de principe inflammable, conftitue le fouffre commun. Si ce principe est moins abondant, il en résulte l'acide vitriolique aëriforme, connu auffi sous le nom d'air ou gas acide vitriolique ; ce f:ide reçu dans l'appareil cure, ne peut se condenser en liqueur par le froid; il est fi léger, que fa gravité spécifique ne va pas au-delà de 0,00246 ; il éteint la flamme & fond le camphre à l'instant. 100 grains d'eau distillée en prennent à peine s de cet acide aëriforme c'eft certe liqueur que j'appelle, pour la distinguer , acide vitriolique phlogistiqué. Elle gèle

au mer

l'eau pure ;

presque au même degré de froid

que & ce qu'il y a d'étonnant , la glace retient cet air acide qui, d'ailleurs , se sépare toujours de l'eau dans un vase découvert. Il faut aussi remarquer que cet acide exposé au feu , dans un tube fermé hermétiquement pendant l'espace de vingt jours, dépose une légère portion de soufre ( 1 ). La décomposition de la chaleur n'agiroit-elle pas

dans cette circonstance?

L'acide vitriolique, traité au feu d'une manière convenable avec la plupart des substances qui contiennent le principe inflammable , peut s'en emparer & se phlogistiquer ; l'acide aërien ne peut pas l'amener à cet état. Le phlogistique produit donc ici de grands changemens , puifqu’une liqueur qui étoit fixe, pesante, inodore , & d'une acidité très-forte, devient élastique, légère, tellement volatile,qu'elle suffoque presque par son odeur pénétrante & fi affoiblie d'ailleurs, que l'acide végétal peut lui enlever les bases alkalines. Je n'ai encore pu éprouver si ce changement faisoit varier les attractions électives ; je fais

que cet acide phlogistiqué dissout les alkalis, que l'alkali fixe caustique & la chaux pure , en challent l’alkali volatil , & que l'eau de chaux

[merged small][ocr errors]

en précipite la magnésie ; c'est pourquoi je place les autres substances comme dans la colonne précédente , jusqu'à ce que l'expérience ait déterminé lear ordre respectif. Les fels neurres, & les fels moyens terreux, formés par cet acide , diffèrent un peu, quant à la figure , la faveur & les autres propriétés, de ceux qui contiennent l'acide vitriolique pur; cette différence s'évanouit avec le tems, parce que le phlogistique se dillipe peu-à-peu.

[ocr errors]

Comme tous les métaux doivent nécellairement perdre une quantité déterminée de phlogistique ( quantité qui varie suivant l'espèce) pour devenir folubles : puisque aucun ne se dillout dans l'acide vitriolique, sous forme de régule, fans donner du gas

inflamınable ou de l'acide vitriolique aëriforme (l'acide fulphureux volatil);

tandis

que s'ils sont privés d'avance d'une portion convenable de phlogistique, non-seulement ils se diflolvent tous plus facileinent & sans aucune perte ultérieure de principe in Hammable; mais les fels qu'ils donnent sont absolument les mêmes que dans le premier cas; il s'ensuit nécessairement que l'acide vitriolique phlogistiqué ne doit pas attaquer les métaux à l'etat de régule : c'est aussi ce qu'ont prouvé les expériences faites à ce sujet. Le zinc, qui se dissout d'ailleurs très-facilement dans l'acide vitriolique affoibli, se convertit insensible

ment en une poudre blanche qui paroît insoluble dans les acides vitriolique & marin , lorsqu'on le fait dissoudre dans l'acide vitriolique phlogistiqué convenablement. Il faut pour cela que chaque molécule acide soit chargée de phlogistique , sans quoi celles qui en sont dépourvues agissent d'abord à la manière de l'acide vitriolique ordinaire; mais la dissolution celle aussi-tôt qu'elles sont faturées. On dit cependant que cet acide attaque le zinc lorsqu'on emploie la chaleur , & qu'il en dégage du

gas

inflammable; mais je n'ai pas encore vu cet effet. L'acide vitriolique phlogistiqué diffout les Aeurs de zinc ; le fer se comporte de même, excepté qu'il est à peine attaqué lorsqu'il est trop calciné. Le cuivre ne subit aucun changegement visible dans ce menstrue. Les précipités métalliques , obtenus par les alkalis , ne doivent pas être considérés comme des régules infiniment divisés; car ils sont toujours plus ou moins privés de phlogistique : c'est ce qui paroît clairement , soit par tout ce que nous venons de dire, soit en comparant ces précipités avec ceux qu'on obtient en faisant la précipitation par un autre métal ; car ces derniers en different totalement

par ture & par leur brillant métallique. C'est pourquoi je nie doute pas que l'acide vitriolique phlogistiqué ne s'empare des métaux calcinés à propos ; je suis cependant forcé d'avoyer que tous ces phéno,

leur. na

« 이전계속 »