페이지 이미지
PDF
[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]

d'augmenter, s'il fe peut ,4a réputa-* don de ce digne Auteur r en ca* que celle qui poflède ce trefor * veuille bien le communiquer.

Pour avoir une intelligence par* faite de quelques endroits des Pièce* qui compofentce Recueil, il feroi* Don d'y joindre des EclairciflèmenS qu'on n'eft pas en état de donner par rapnort a quelques perfonnes dé confideration qui n'ont pas voulait faire connokre î mais comme fis fie s'agit dans ces endroits que dè petits faits anecdotes peti important par eux-mêmes, & dont la nobleflè & l'agrément des exprelEons fait tout le mérite ; la connoiûance dé ces faits n'augmenteroic que mé> diocrement le plaifir dti Lecteur> *|ui fendra par tout le ltilc des Mè-inotres du Comte de Grammont,donc (en vient de faire une nouvelle édition, au commenceraient de laquellfc le trouve un abrégé des principaux evenemens de la Vie du Comte Antoine fiffmihoft, atutearde ces Mémoires.

OEUVRES ŒUVRES MELEES

[graphic]

EN PROSE ETEN VERS.

POE S IE S

_j

.SUR LÀ NAISSANCE
DE MONSEIGNEUR

LE DUC DE BRETAG N E.

| Hantez , Déefles de Sicile, |j Chantez, ou prêtez-nous la voix ! Que vous prêtâtes autrefois A Votre favori Virgile , Lorfqu'il chanta fi haut, la nailïance inutile ,' Les deftins merveilleux & les futurs exploits Que devoit faire pour la Ville ( Sur la foi de quelque Sybille ) UnCuerrier qui mourut au bout de quelques mois.

[graphic]

De Citoyen Romain l'orgueilleux cara&erj! ,
Des Anceftres de Pollion ,
Ny la Dignité Confulaire
Dont étoit revêtu fon Pere,
Ne valoit pas telle Chanfon;
Elle étoit digne du grand Nom
D'un Fils de France , ou de fa Mere;
Et de l'avoir pris fur le toft
Que Virgile avoit fait pour Uq Enfaw:

vulgaire ,
C'étoit fe moquer d'Apollon.

VSFT

Venez donc Filles immortelles,
• Venez m'enfeigner le fecret
Dont les Voitures , les Chapelles,
Les Rouffeaux , & les Fontcnelles
Ont paré leurs écrits d'un tour noble & parfait {
Mais non , vous n'êtes pas mon fait,
Mufes , vous n'êtes plus nouvelles ,
Et je fçais à quel point l'on haït
Toutes les antiques Pucelles
Et leurs modernes bagatelles;
On ne les foufire qu'à regret,

Que la Déefle qui prefide
Au retour des naiflantes Fleurs
Orne nos Vers de ces couleur*
Où le bon fens toujours relide;

« 이전계속 »