Chefs-d'oeuvre dramatiques de Voltaire ...: Oedipe. Brutus. Zaïre

앞표지
Imprimerie d'A. Égron, 1816 - 1306페이지

도서 본문에서

다른 사람들의 의견 - 서평 쓰기

서평을 찾을 수 없습니다.

선택된 페이지

기타 출판본 - 모두 보기

자주 나오는 단어 및 구문

인기 인용구

287 페이지 - On sait son droit au trône, et ce droit est un crime : Du destin qui fait tout tel est l'arrêt cruel : Si j'eusse été vaincu, je serais criminel. Lusignan dans les fers finira sa carrière, Et jamais du soleil ne verra la lumière. Je le plains , mais pardonne à la nécessité Ce reste de vengeance et de sévérité. Pour Zaïre , crois-moi , sans que ton cœur s'offense , Elle n'est pas d'un prix qui soit en ta puissance; Tes chevaliers français , et tous leurs souverains , S'uniraient vainement...
303 페이지 - C'est le sang des héros, défenseurs de ma loi; C'est le sang des martyrs... O fille encor trop chère ! Connais-tu ton destin? sais-tu quelle est ta mère? Sais-tu bien qu'à l'instant que son flanc mit au jour...
303 페이지 - C'est ma seule prison qui t'a ravi ta foi. Ma fille, tendre objet de mes dernières peines, Songe au moins, songe au sang qui coule dans tes veines! C'est le sang de...
111 페이지 - Dieux ! que ne suis-je assise à l'ombre des forêts ! Quand pourrai-je, au travers d'une noble poussière. Suivre de l'œil un char fuyant dans la carrière?
16 페이지 - II reçoit cette force heureuse Qui l'élève au plus haut degré. Telle , dans des canaux pressée , Avec plus de force élancée, L'onde s'élève dans les airs; Et la règle , qui semble austère , N'est qu'un art plus certain de plaire, Inséparable des beaux vers.
253 페이지 - De Polyeucte la belle âme Aurait faiblement attendri. Et les vers chrétiens qu'il déclame Seraient tombés dans le décri , N'eût été l'amour de sa femme Pour ce païen son favori , Qui méritait bien mieux sa flamme Que son bon dévot de mari.
159 페이지 - II n'est point de serpent ni de monstre odieux, Qui, par l'art imité, ne puisse plaire aux yeux : D'un pinceau délicat l'artifice agréable Du plus affreux objet fait un objet aimable.
281 페이지 - Je le vois trop ; les soins qu'on prend de notre enfance Forment nos sentiments, nos mœurs, notre croyance. J'eusse été près du Gange esclave des faux dieux, Chrétienne dans Paris, musulmane en ces lieux.
287 페이지 - Chrétien, je suis content de ton noble courage : Mais ton orgueil ici se serait-il flatté D'effacer Orosmane en générosité? Reprends ta liberté, remporte tes richesses, A l'or de ces rançons joins mes justes largesses : Au lieu de dix chrétiens que je dus t'accorder...
14 페이지 - Où me cacher? Fuyons dans la nuit infernale. Mais que dis-je? mon père y tient l'urne fatale; Le sort, dit-on, l'a mise en ses sévères mains : Minos juge aux enfers tous les pâles humains.

도서 문헌정보