Œuvres de Denis Diderot: Romans et contes

앞표지
J.L.J. Brière, 1821
 

다른 사람들의 의견 - 서평 쓰기

서평을 찾을 수 없습니다.

선택된 페이지

기타 출판본 - 모두 보기

자주 나오는 단어 및 구문

인기 인용구

343 페이지 - Il parsèmera son récit de petites circonstances si liées à la chose, de traits si simples, si naturels, et toutefois si difficiles à imaginer, que vous serez forcé de vous dire en vous-même : Ma foi, cela est vrai : on n'invente pas ces choses-là.
436 페이지 - Ils boivent leur chica, ils s'enivrent; et quand ils sont ivres, ils nous traînent par les cheveux , et nous foulent aux pieds. Ah ! père, plût à Dieu que ma mère m'eût étouffée en naissant! Tu sais toi-même si nos plaintes sont justes. Ce que je te dis , tu le vois tous les jours. Mais notre plus grand malheur, tu ne saurais le connaître. Il est triste pour la pauvre Indienne de servir son mari comme une esclave, aux champs accablée de sueurs, et au logis privée du repos ; mais il est...
425 페이지 - Le contraste des mouvements violents avec la douceur de leurs traits les rend hideuses ; elles en sont plus défigurées. Les distractions d'une vie occupée et contentieuse rompent nos passions. La femme couve les siennes : c'est un point fixe, sur lequel son oisiveté ou la frivolité de ses fonctions tient son regard sans cesse attaché. Ce point s'étend sans mesure ; et , pour devenir folle , il ne manquerait à la femme passionnée que l'entière solitude qu'elle recherche.
427 페이지 - S'il ose m'alléguer une odieuse loi ; Quand je fais tout pour lui , s'il ne fait tout pour moi ; Dès le même moment, sans songer si je l'aime, Sans consulter enfin si je me perds moi-même1, J'abandonne l'ingrat, et le laisse rentrer Dans l'état malheureux d'où je l'ai su tirer.
439 페이지 - L'âme des femmes n'étant pas plus honnête que la nôtre, mais la décence ne leur permettant pas de s'expliquer avec notre franchise, elles se sont fait un ramage délicat, à l'aide duquel on dit honnêtement tout ce qu'on veut quand on a été sifflé dans leur volière. Ou les femmes se taisent, ou souvent elles ont l'air de n'oser dire ce qu'elles disent.
439 페이지 - Tandis que nous lisons dans des livres, elles lisent dans le grand livre du monde. Aussi leur ignorance les dispose-t-elle à recevoir promptement la vérité, quand on la leur montre. Aucune autorité ne les a subjuguées ; au lieu que la vérité trouve à l'entrée de nos crânes un Platon, un Aristote, un Épicure, un Zenon, en sentinelles, et armés de piques pour la repousser.
344 페이지 - ... de quelqu'une de mes voisines. Je dirai donc à nos conteurs historiques : Vos figures sont belles, si vous voulez; mais il y manque la verrue à la tempe, la coupure à la lèvre, la marque de petite vérole à côté du nez, qui les rendraient vraies ; et, comme disait mon ami Caillot **» : « Un peu de poussière sur mes souliers, et je ne sors pas de ma loge, je reviens de la campagne.
42 페이지 - ... tressaillait, et l'on partageait ses transports. Son dessein n'était pas de séduire; mais certainement c'est ce qu'elle faisait : on sortait de chez elle avec un cœur ardent, la joie et l'extase étaient peintes sur le visage; on versait des larmes si douces ! c'était une impression qu'elle prenait elle-même, qu'elle gardait longtemps, et qu on conservait.
179 페이지 - ... et basse, à redoubler mes caresses , je les redoublais ; enfin il vint un moment , je ne sais si ce fut de plaisir ou de peine , où elle devint pâle comme la mort ; ses yeux se fermèrent, tout son corps se LA RELIGIEUSE.
424 페이지 - Mais il a voulu que son livre ne fût d'aucun sexe; et il n'ya malheureusement que trop bien réussi. C'est un hermaphrodite, qui n'a ni le nerf de l'homme ni la mollesse de la femme.

도서 문헌정보