페이지 이미지
PDF
ePub

solides , & c'est le goût qu'il veut mortifier en

vous. Portez cette volonté simple d'acomplir celle de Dieu, par tout où la Providence vous conduira. Cherchez-le dans ces heures qui vous paroissent si vuides, & elles seront pleines pour vous de la douceur de sa présence qui se fera sentir à votre cæur. Elle vous sera plus agréable que tous les plaisirs qui vous seront offerts.

[ocr errors]

లేలేలేలేలేలేలేతలు

SUR L'EXAMEN DE la Conscience, en les actions

de la journée.

Orez fidele à l'examen de la con

science, & rendez-le tendre "& attentif

par

des recours sur notre Seigneur Jes US-CHRIST, à qui vous demanderez lumiere, contrition , & une conversion entiere

par

de courtes prieres. Faites-moi connoître, Seigneur, jusqu'aux moindres fautes, par lesquelles je vous ai offensé. Lavez-moi de plus en plus, ô mon Dieu : purifiezmoi encore une fois de mes offenses. Faites-moi part de l'horreur que

vous avez pour le péché, & rendez-moi plus

Q

fort que jamais. Dans le cours de vos actions ordinaires, dites à Dieu quelque chose de tendre; il veut que vous l'aimiez, & que vous soïez plus rempli de lui

que

de tout le reste. O mon Dieu , qui est semblable à vous ? O mon Dieu , que dois-je délirer ici-bas, sinon yous? vous êres le Dieu de mon caur & mon unique partage pour toujours..

Surtout agissez-en ainsi dans les rencontres fâcheuses que la Providence vous envoïera. Que vous êtes bon, que vous êtes sage , & grand: Dieu! que vos pensées sont diférentes: des nôtres ! votre saint Noin foir béni à jamais : que votre volonté soit faite , & non la mienne. Aimez votre meilleur ami, votre aimable Pere; dites-lui fouvent que vous l'aimez, & que vous le préférez à tout ; donnez-lui- en des preuves par vos actions , & qu'il voïe

pour
lui

que vous agissez. IL veut vorre cæur ; tout ce que vous lui offrirez fans cela , ne sera point ce qu'il demande; mon Enfant, vous ditil dans l'Ecriture , donnez-moi votre

que c'est

[ocr errors]

Retomber dans son péché , c'est préférer le diable à JESUS-CHRIS T, die Tertullies. Lx pénitence kamilie. l'ore.

güieil , mais elle éleve l'ame. Dans le Chriftianisme rien de plus grand que ce qui humilie , & qui nous rend semblables à JESUS CHRIST anéanti & pénitent pour nous. La pénitence humilie notre amour propre ,

inais elle le guérit ; elle nous releve, elle nous raproche de Dieu ; elle fait descendre son esprit dans notre ame ; & quand elle est assez fervente pour réjouir le Ciel, elle mer le pécheur au-dessus des Juftes, dont la vie, quoiqu'innocente, n'est pas toujours affez fervente.

[ocr errors][merged small]
[ocr errors]

11

L n'y aura jamais de paix pour ceux

qui résistent à Dieu. S'il y a quelque joie au monde , elle est réservée à la conscience pure. Toure la terre est un lieu de tribulation & d'angoisse pouc une mauvaise conscience.

O que la paix qui vient de Dieu, eft diferente de celle qui vient du siécle ! Elle calme les paffions; elle entretient la pureté de la conscience ; elle estinseparable de la justice ; elle unir à Dieus,

I uc X. 41.

elle nous fortifie contre les tentations. Cette pureté de conscience s'entretient par la fréquentation des Sacremens. La tentation , fi elle ne nous surmonre point, porte toujours fon fruit avec elle. Dieu ne nous fait fentir notre foiblesse , que pour nous donner sa force. Tout ce qui est involontaire , ne doit: jamais nous troubler. Le principal est de n'agir jamais contre la lumière intérieure, & de vouloir aller auffi loin que Dieu veut nous conduire. La paix de l'ame consiste dans une entiere résignation à la volonté de Dieu.

Marthe, Marthe , vous vous inquiétez , e vous vous troublez pour bien des choses, il n'y en a qu’une de nécefSaire. Une vrare simplicité, un certain calme d'esprit , qui est le fruit d'un enter abandon à tout ce que Dieu veur; une patience & un suport pour les dé: fauts du prochain que la présence de : Dieu infpire ; une candeur , & une docilicé d'enfant, pour avouer les fautes ; pour vouloir en être repris , &

pour

fe foumettre au conseil des personnes experimentées, seroient des vertus bien Tolides , utiles, & propres pour vous santifier.

La peine que vous avez fur un grand

42.

nombre de choses, vient de ce que vous n'acceptez pas avec assez d'abandon à Dieu tout ce qui peut vous arriver.

Mettez donc toutes choses entre ses mains , & faites-en par avance le sacrifice entier dans votre cæur. Dès le moment que vous ne voudrez plus rien felon votre propre sens, & que vous vous voudrez sans réserve tout ce que Dieu voudra , vous n'aurez plus tant de retours inquiets & de réflexions à faire sur ce qui vous regarde. Vous n'aurez rien à cacher ni à ménager. ?

Jusques-là vous ferez troublé, changeant dans vos vûës & dans vos goûts , facilement mécontent d'autrui , peu d'acord avec vous-même, plein de referve & de défiance. Votre bon efprit jusqu'à ce qu'il soit bien humilié & fimple, ne servira qu'à vous tourmenter. Votre piété , quoique sincere , donnera moins de foûtien & de cone. folation,

ỳ que de reproches intérieurs. Si au contraire vous abandonnez tout votre cour à Dieu , vous serez tranquile, & plein de la joże du faint Efprit. La présence de Dieu calme l'efs prir, donne un fommeil tranquile & repos.

même pendant le jour au

[ocr errors]

.

« 이전계속 »