페이지 이미지
PDF
ePub

DES BOIS,

OU
MOYENS DE TIRER UN PARTI AVANTAGEUX

DES TAILLIS, DEMI-FU TAIES
: ET HAUTES-FUTAIES,

ET D'EN FAIRE UNE JUSTE ESTIMATION:
Avec la Description des_Arts qui se pratiquent

dans les Forêts :
Faisant partie du Traité complet des Bois

& des FORESTS.
Par M. DUHAMEL DU MONCEAU, de P Académie Royale

des Sciences; de la Société R. de Londres ; de l'Acad. Imp. de Pétersbourg ;
des Académies de Palerme & de Besançon ; Honoraire de la Société à Edim-
bourg, de P Académie de Marine ; de plusieurs Sociétés d'Agriculture ;
Inspecteur Général de la Marine.
OUVRAGE ENRICHI de FIGURES EN TAILLE-DOUCE.

SECONDE PARTIE.

A PARIS,
Chez H. L. GUERIN & L. F. DE LA TOUR,

rue S. Jacques, à S. Thomas d'Aquin.

M. DCC. LXI V.
Avec Approbation & Privilege du Roi.

5.4. Conséquences des Expériences précédentes,

Š. 5. Expériences sur de petits cylindres, dont les uns étoient écor-

cés, & les autres avoient leur écorce,

453

S. 6. Expériences faites sur des bois blancs, pour reconnoître s'ils

s'alterent sous leur écorce, .

455

ART. II. En laissant les Arbres dans leur écorce pendant un court

espace de temps, peut-on en attendre un effer sensible? 457

S. 1. Expériences qui prouvent qu'il s'échappe peu de feve des Arbres

qui restent en grure pendant l'Hiver,

459

S. 2. Conséquences qu'on peut tirer de cette Expérience : diversité

d'opinions sur cette matiere,

Ibid.

5. 3. Expérience pour connoître si les bourgeons que produisent les

Arbres après qu'ils ont été abattus, méritent quelque considéra-

tion,

402

S. 4. Conséquences de l'Expérience précédente ,

Ibid.

S. 5. Expériences pour connoltre si les bois en grume qu'on laisse

exposés aux injures de l'air , s'alterent beaucoup,

§. 6. Conséquences des Observations précédentes, 464

CHAPITRE II. Quelle est la cause des gerces, des

fentes & des éclats qui endommagent si souvent les

Bois de la meilleure qualité ? Pourquoi ces mêmes

Bois font-ils plus sujets à se voiler & à se tourmenter?

Dans quels cas ces accidents sont-ils principalement

à craindre ? Quels sont les moyens de prévenir leur

progrès ?

465

Art. I. 9. 1. Exemple de contraction tiré d'un cylindre formé de terre

glaise,

409

S. 2. Que le bois du centre est plus dense que le bois de la circonfé-

rence,

476
S. 3. Quelle peut être la proportion de l'humidité contenue dans les

différentes couches ligneuses,

478

S. 4. En quelle proportion les couches ligneuses se contractent-elles?

479

S. s. Ce qui arrive au bois lorsque les couches extérieures se desfé-

chent avant les couches intérieures,

482

S. 6. Des Arbres étoilés ou quadranés au caur,

485

S. 7.

« 이전계속 »