페이지 이미지
PDF
ePub

GHIERA.

3

P.

& arriva le 31 à Venise. Les François, M. D'An-qui étoient alors Maîtres d'une gran

de partie de l'Italie, voulurent le faire arrêter à Milan, comme un espion des Espagnols ; mais le Cardinal George d'Amboise , & Jean Jac-. ques Trivulce , Maréchal de France, qui se reconnoisloit allié de fa famille, lui firent avoir un passeport du Roi Louis XII.

Il arriva a commencement du mois d'Août à Saragolle, d'où il suivit la Cour à Tolede , à Alcala , à Segovie , & à Medina del Campo. Il partit de cette derniere ville le

23

Novembre 1504. après la mort de la Rcine Isabelle , pour accompagner son corps à Grenade, & il elluya dans ce voyage un Orage fi violent, qu'il assure qu'il n'avoit

jamais courTu un fi grand danger, pas même dans une tempête qu'il eut à foutenir dans le Golphe de Venise , lorfqu'il alla à Alexandrie.

Le Roi Ferdinand , qui l'avoit mis de fon Conseil des Indes, & qui lui avoit obtenu du Pape le titre de Protonotaire' Apostolique , qu'on ne donnoit alors qu'aux personnes de

distinction, qui avoient rendu des P: services importans à l'Eglise, le M. d’Annomma en isos. Prieur de l'Eglise GHIERA. de Grenade. Il paroît que cette dignité l'engageoit à recevoir les revenus de l'Archevêché. & du Chapitre, & à gouverner le Diocèse en l'absence de l'Archevêque.

Il étoit d'ailleurs obligé de suivre la Cour , parce que la Reine Jeanne ne vouloit écouter que deux Evê. ques, & lui, quand il s'agissoit de quelque Ceremonie.

En 1915. il obtint un Benefice à Lorca près de Carthagêne.

Ferdinand étant mort l'année suivante, Pierre Martyr ne perdit pas pour cela son crédit. On projetta en 1518. de l'envoyer en Ambassade en Turquie vers le Sultan Selim 1. mais il s'en excufa sur son âge de 63 ans & ses infirmités. Garcias Loaysa, Commandeur de l'Ordre de S. Jean de Jerusalem y fut envoyé à sa place , & lui fit à son retour le récit de ce qui s'étoit passé à son Audience , que Martyr a inseré dans fa 6410 Lettre.

Au mois de Decembre 1919. il fut envoyé à Valence , pour y appai

C

2.

ser une émotion que les extorsions M. D'An-des Flamans, qui étoient alors en GHIERA. Espagne, y avoient causée.

En 1520. il suivit la Cour à Compostelle, & à la Corogne , d'où il palfa à Valladolid. On voit par ses lettres qu'il demeura dans cette ville depuis le 29 May de cette année 1520. jusqu'au 14 Fevrier 1522. Il étoit logé dans la maison du Commandeur de Ribera , où il étoit fort bien; cependant il s'y ennuyoit d'être éloigné de la Cour.

Il en sortit enfin pour aller à Vittoria faluer le Cardinal de Tortose qui venoit d'être élu Pape , & qui prit le nom d'Adrien Vi. Il le connoissoit depuis longtemps, & lorfque ce Prélat arriva en Espagne sous le Regne de Ferdinand, Martyr fur presque toujours auprès de lui , pour lui servir d'Interpréte. Ausli le nouveau Pape eût-il souhaitté l'emmener avec lui à Rome , mais il s'en excusa sur son âge.

L'année suivante 1523. Ce Pontife lui donna l'Archiprestré d'Ocasia; dont il se contenta de tirer les revenus, & ceda le titre an Jurisconsulte

Antoine

[ocr errors]

Antoine Tamaron, son Procureur

P. qui étoit de cette ville.

M. D'AN Il obtint outre cela de Charles

GHIERA.
Quint au mois d'Août 1524. l'Ab-
baye de S. Jacques qu'on vouloit
établir dans la Jamaïque, & consa-
cra les revenus de la premiere an-
née à en bâtir l'Eglife.

Aucun Auteur ne marque l'année
de sa mort. Mais comme la derniere
de ses Lettres est du mois d'Août
1525. il est à presumer qu'il mourut
quelque temps après. Il étoit alors
âgé de 70 ans.
Catalogue de ses Ouvrages.

1. Opus Epistolarum Petri Marty-
ris Anglerii Mediolanenfis. Completi.
Apud Michaelem de Eguia 1530. in-
fol. Cette premiere édition étant ex-
trémement rare , M. le premier Pre-
fident de Lamoignon donna l'exem-
plaire qu'il avoit dans fa Bibliothe-
que, à Charles Patin , qui en fic faire
une nouvelle en Hollande plus
belle & plus correcte sous ce titre : .
Opus Epistolarum Petri Mariyris Aria
glerii Mediolanenfis, Protonotarii A-
poftolici , Prioris Archiepiscopatus Grao
natenfis , atque à Confiliis Rerum 1**
Tome XXIII.

S

[ocr errors]

P: dicarum Hispanicis , tanta cura excus M. d'An- fum, ut prater styli venuftatem quoGHIERA. que fungi poffit vice luminis. Historia

Superiorum temporum. Cui accesserunt Epistola Ferdinandi de Pulgar coatanei, Latina pariter atque Hispanica cum Tractatu. Hifpanico de Viris Castella illustribus. ·Amstelod. 1670. in-fol. Ces Lettres sont très-curieur ses & fort recherchées des Savans ; on y trouvé toute l'histoire du temps de Pierre Martyr. Elles font divisées en trente-huit livres, & s'étendent depuis l'an 1488. jufqu'à l'année 1525. M. l'Abbé Lenglet s'est trompé en attribuant dans son Catalogue des Hiftorièns, le Tracta. tus Hispanicus de Viris Castella illyftribus à Pierre Martyr , puisque ce Traité porte le nom de Ferdinand de Pulgar.

2. Il a composé l'Histoire de la découverte du nouveau Monde sur les originaux même de Christophe Colomb, & sur les memoires qu'on envoyoit d'Amerique du Conseil des Indes, dont il étoit membre. It commença à l'écrire au mois de No. vembre 1493. & la donna à diverLes reprises partagée en Decades,

« 이전계속 »