페이지 이미지
PDF
ePub
[ocr errors][merged small]

1952. in-89

[ocr errors][ocr errors]

A. Picco 12. Dell Institutione di tutta la vie
LOMINI.. ta dell vomo nato nobile, e in Citta

libera , libri x. Dal Sign. Alefs. Pic-
colomini composti per la Instruttione del
Nobil. Alessandro , figlio della Bellif-
fema Madonna Laudomia Forteguerri.
In Venetia 1543. in-4°. It. In Venetia

13. Ariftotelis Quaftiones mechani-
, cum pleniori Paraphrasi Alex,
Piccolominei. Venetiis 1565. in-8°. It.
en Italien: Parafrase di Aless. Picco--
lomini sopra le Meccaniche d' Ariftoti-
le , tradotte da Oreste Vannocci. In
Roma 1582. in-4.

14. Commentarius de certitudine Mathematicarum disciplinarum. A la fuite de l'Ouvrage précedent.

15. L'Instrumento della Filofofia. Naturale. In Roma 1951. in-4°: It.. In Venetia 1.576. in-4

16. Filosofia Naturale distinta in due parti, con un Trattato intitolato :l'InArumento , e con

e con la terza parte di Porzio Piccolomini. In Venetia 1585. in4°. Cet ouvrage avoit déja été imprimé auparavant.

17. Della grandezza della Terra, e dell' Acqua. In Venetia 1958. & 1561.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

18. Delle stelle fille libro uno. In A. PiccoVenetia in-4o. fans date. Cet Ouvra- LOMINI. ge & le précedent ont été traduits en Latin & imprimés à Bafle en 1.568. in-4°.

19. Delle Theoriche , o vero speculationi dei Planeti, In Vinegia 1563. in-4°

20. Della Sfera del Mondo. In Venetia 1540. in-4°. It. Edizione accrefciute. In Venetia 1595. in-4o. It. en François. La Sphere du Monde d' Alex. Piccolomini trad. par Jacques Gowpil Do&teur en Medecine. Baris 1580:in-8°.

21. Brevis Tractatus de Iride. Ves netiis 1561. Cet ouvrage eft marqué dans le Catalogue de la Bibliothe que d'Oxford.

V. Joannis Imperialis Mufæum Hiftoricum p. 82. Ghilini Teatro d'Huomini Letterari. Les Eloges de M. de Thou les additions de Teissier, The vet vie des Hommes Illuftres tom. 8. p. 29. Ughelli Italia sacra dans le Catas logue des Archevêques de Sienne a

1

[merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

F. Picco RANCOIS Piccolomini naquit à LOMINI..

Sienne vers l'an 1520. de l'illuItre famille de ce nom,

dont étoit Alexandre Piccolomini , duquel je viens de parler.

Il étudia en Philosophie à Padoue fous: Marc-Antoine Zimara, &.eut alors pour Condifciple Felix Perezti , qui fut depuis Pape fous le nom de Sixte V. & qui fe glorifia toute sa vie, si l'on en croit Imperiali, de l'avoir eu pour agresseur dans une These publique , & d'avoir pu ré pondre aux objections d'un Philofophe aulli subtil que lui.

En effet Piccolomini fir de fi grands progrès dans la Philosophie , qu'on le jugea bientôt capable de l'enseigner lui-même aux autres.

il professa d'abordi la · Logique à Sienne , & passa ensuite à Macerata, où il remplit une Chaire de Philofophie , mais seulement pendant un an;.car ayant été: appellé au bout de. ce temps-là à Perouse pour un ems

[ocr errors]

ploi semblable , il préfera le féjour F. Piccoa
de cette derniere ville à celui de LOMINI..
Macerata , & y enseigna la Philo
sophie pendant dix années avec
beaucoup d'applaudisfement.

En 1960: on lui donna une Chaire : de Professeur extraordinaire en Philofophie à Padoue & quatre ans après," c'est-à-dire en 1564. il y fut fait Professeur ordinaire en la même Faculté avec de bons appointemens, qui furent augmentés à differentes : Teprises. jusqu'à la somme de mille: écus.

Il remplit ce poste jafqu'en 1601. que son grand âge l'obligea de renoncer: aux fonctions de Profes-seur , qu'il avoit remplies pendant: 53 ans ; 41 à Padoue , lo à Peerouse , un à Macerata , & apparem--ment autant : à Sienne. Bayle n'a pu trouver ce nombre; parce qu'il.s'est : arrêté au calcul d’Imperiali, qui n'a fait professer Piccolomini à Padoue : que 22 ans , & qui s'est trompé en s cela, comme on le peut reconnoî:

les Fastes de l'Université de : Padoue. rapportés par Tomasini , où l'on voit que Cafar Cremonin montas

[ocr errors]

tre par

F. Picco-en 1601. de la seconde Chaire de LOMINI. Philosophie à la premiere, que Pic

colomini avoit lailléc vacante,

Piccolomini n'avoit rien oublié pour contribuer à la gloire de l'Université & à l'avantage de ses disciples. Ayant remarqué

que les difputes que les Professeurs faifoient faire l'après-midi étoient une source de divisions & de querelles, il les fupprima. Mais s'il trouva le moyen d'entretenir par-là la paix parmi les Ecoliers ; il n'eut pas le même bonheur par rapport à sa famille. Car il eut des enfans , qui s'entrehaïrent si fort , & fe porterent fi peu au bien, qu'ils remplirent fa vieillesse de chagrins & d'amertu,

Lorsqu'il se fut défait de la Charge

de Professeur , il se retira à Sienne , où il passa le reste de ses & mourut l'an 1604. âgé de 84 ans, laissant beaucoup de bien à fes héritiers.

Ses funerailles témoignerent d'une façon finguliere l'estime Siennois avoient conçue pour lui; car toute la ville prit le deuil., & l'on

mes.

jours,

que les

« 이전계속 »