페이지 이미지
PDF
ePub

21 fcrma tous les Tribunaux.

F. PiccoIl fut enterré dans l'Eglise de S. LOMINI. François , avec cette Epitaphe.

D. O, M. Franciscus Piccolominaus , Philofophus, ejufque hæredes , donec lux

poArema refulgeat , in his tenebris requiefcent. Fides dirigit, Spes elevat, charitas cum Deo nečtit. 1604.

Il a composé plusieurs Commentaires sur Aristote , que l'on a estimé bcaucoup autrefois, à cause de la clarté & de la subtilité qu'on y trouve ; mais dont on ne tient plus de compte à present. Il tâcha tant par ses leçons que par ses écrits de rétablir la Philosophie de Platon, & de montrer que dans le fond elle s'accordoit avec celle d'Aristote. Il cut pour Antagoniste le fameux Jacques Zabarella, qu'il furpassoit par

la facilité de l'expression & la netteté du discours , mais à qui il étoit infcTieur par rapport à la force & à la suite du raisonnement ; parce qu'il n'approfondissoit pas les matieres comme lui , & qu'il voltigeoit trop, de proposition en proposition.'

ܐ

F. Picco- Catalogue de ses Ouvrages; LUMINIO 1. Universa Philofophia de Mori

bus, nunc primum in Decem gradus redacta a explicata. Venetiis 15830in-fol. Piccolomini a inseré dans cet Ouvrage un Traité de la Mechode, ou il combat le sentiment de Zabarella fur cette matiere. Celui-ci fe défendit ; mais Piccolomini revint à la charge contre lui en publiant le: livre suivant.

2. Comes Politicus pro recta ordinis ratione propugnator. je ne fai quand a paru pour la premiere fois cette réponfe, qui a été réimprimée avec l'Ouvrage précedent , cum Lemmatibus et animadversionibus

. Rodolphi Glocenii. Erancofurti 1601, Ø 1611. in-8°

3. De ante definiendi 6 eleganter difcurrendi liber singularis ; continens omnivariam difciplinam, do discursus Logicos, Physicos , Ethicos ac Politicos de rerum definitionibus, divisionibus eo explicationibus ; qua in cognitionem humanam venire pofunt,. Erancofurti: 1600. in-4...

Libri de scientia Natura ; quina que partibus, Francofurti 1597, in-4°

Iti.

It. Ibid. 1627. in-8°. C'est un cours F. Picco

de Physique.

LOMINI.

$

à

5. Expositio & annotationes in Ariftotelem 'de ortu er interitu. Venetiis 1602.

6. Commentarii in tres libros Ari. stotelis de Anima. Francofurti 16023 avec le Commentaire précedent.

7. Expofitio & Annotationes in Ariftotelis libros de Coelo. Venetiis 1607; Ces trois Commentaires ont été imprimés ensemble à Mayence en 1608. In-4

8. Versio on annotationes ad librum eftávum Physicorum Ariftotelis. Vene

[ocr errors][merged small][merged small]

tiis 1606.

[ocr errors][merged small]

V. Jacobi Philippi Tomasini Elogia Tom. I. p. 208. Á Gymnasium Patavinum. C'est ce que nous avons de plus exact, sur cet Auteur. Ghilini Teatro d'Huomini Letterati. tom. 1. po 62. Cet article est copié de Tomafini. Imperialis Mufæum Historicung p. 114. Bayle Dictionnaire. Freberi Theatrum Virorum Doctorum p. 1498.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[blocks in formation]

Α:

YET.

ANDRE THE VET.

3. A. THE NDRE' Thevet né à Angou

lême fe fit Cordelier dans le Couvent de cette ville.

L'étude l'occupa d'abord ; & quoiqu'on l'ait souvent accusé d'ignorance, on ne peut nier qu'il n'eût beaucoup lû, & qu'il n'eût une certaine érudition ; mais c'étoit une érudition, à laquelle le Jugement & la Critique, qui doivent toujours l'accompagner , manquoient absolu. ment.

Il eut de bonne heure une forte envie de voyager; mais il fut longtemps sans pouvoir la satisfaire.

Il alla enfin en Italie , & ayant rencontré à Plaisance le Cardinal de Lorraine , il trouva le moyen par la faveur & ses bienfaits de faire le voyage de Jerusalem.

. Il partit de Plaisance au mois de Juin de l'an 1549. & s'embarqua à Venise le 23 du même mois. Etant arrivé à Chio, dans le temps qu'un Ambaffadeur Genois alloit à Core

[ocr errors]

ftantinople porter le tribut ordinaire A. TH#de l'ille, qui étoit de douze cens VET. Ducats, il y paffa avec lui, & y arriva le 30 Novembre.

Comme il cherchoit partout des Medailles , il alla en is so. avec le savant Pierre Gilles en chercher dans les ruines de Chalcedoine , & il y en trouva effectivement plusieurs.

Etant ensuite parti pour Rhodes., il fut jecté par le vent dans la Gréce; ce qui lui donna occasion de voir Athenes. Il arriva le 2 Novembre 1550.

à Rhodes, & continuant fa route il aborda sur la fin de ce mois à Alexandrie, où il passa quatre mois, occupé à visiter le pays.

Il se rembarqua le 23 Mars 15gr. pour la Terre Sainte , qu'il vit avec foin, & ne fut de retour en France qu'en 1554

L'année suivante il entreprit un autre voyage ; & partit le 15 Juiller 1555.avec Nicolas Durand, Seigneur de Villegaignon, qui alloit établir une Colonie au Brefil. Ils arriverent le 10 Novembre au Cap Frio & quatre jours après à l'embouchure du Rio Janeiro, où ils bâtirent le Fort

« 이전계속 »