페이지 이미지
PDF
ePub

peu de

[ocr errors]

4

A. THE.de Coligny, dans une isle deserte. VETR i.

Thevet tomba malade temps après , & ne put dire la Messe le jour de Noël.

De Leri , qui parla dans ce Pays l'année suivante, prétend avoir appris de ceux qui y avoient vû Thevet qu'il n'étoit guéres forti de l'Isle de Coligny , pendant environ dix semaines qu'il demeura dans ce payslà i cependant il en a donné une description aussi circonstanciée que s'il avoit tout vû par lui-même.

Il partit du Brest le 31 Janvier 1556. pour revenir en France, où il arriva la même année. Ce fut là apparemment le dernier de ses grands voyages.

Il quitta depuis son habit de Cordelier, & prit celui d'Abbé; & devint Aumônier de la Reine Catherine de Medicis.

Il mourut à Paris au mois de Novembre 1990. & fut enterré aux Cordeliers , où il avoit fait faire fon tombeau. On dit que se sentant près de fa fin, il alloit tous les jours le vpir, afin de hâter les ouvriers qui ¥. travailloient.

:

Tous les Auteurs qui ont parlé A. They
de lui, l'ont traité de menteur & VET,
d'imposteur. Il'a en effet debité mil.
le fauffetés dans ses Ouvrages , foit
qu'elles fussent de son invention,
foit qu'on se fût fait uñi plaisir de
lui en imposer. Car c'étoit un hom-
me fort crédule , qui recevoit avec
avidité tout ce qu'on pouvoit lui
dire d'extraordinaire. Je crois ce-
pendant qu'on a outré les choses par
rapport à cette crédulité, lorsqu'on
2. dit qu'on lui avoit fait accroi-
re que Demosthenes étoit Evêque ;
qu'Anacreon avoit écrit lui-même
être mort d'un pepin de raisin, &
autres semblables pauvretés.

Il y a aussi de l'exagerarion dans
ce que Mencken rapporte dans fa
Charlatanerie des Savans, que

Thever favoit 28 langues à fond, & les parloit très-coulamment.

Il a eu les titres d’Historiogra: phe de France, & de Cosmographe du Roy, & en a reçu les appointemens; & il marque dans son Histoi . re des Hommes Illustres que le Roi Charles IX. le mandoit souvent pour Lui éclaircir les difficultés qu'il avoie

1

A: THE- sur les Cartes & les Pays étrans VEI..

gers.

Catalogue de fes Ouvrages.

1. Cosmographie de Levant. Par F. André Thevet. Lyon 1554. in-4°. It. revue en augmentée de plusieurs figures. Lyon. J. de Tournes Guil.. Gazeau 1556. in-4°. C'est une Relation de son voyage à Conftantinople & dans la Terre Sainte depuis fon départ de Plaisance jusqu'à son retour en France. Un défaut assez ordinaire à Thevet est de se contredire dans ses dates ; ainfi il dir ici, par exemple , qu'il a demeuré quatre mois à Alexandrie , & dans fes. Vies des Hommes Illuftres il témoigne y avoir demeuré trois ans. Il dit encore ici qu'il est parti de Venise le 23 Juin 1949. au lieu Cosmographie Vniverselle p: 778. it met ce départ en 1547. On voit à la tête de l'Ouvrage une Ode de François de Belleforest à la louange de Thevet ; mais ils se brouillerent dans la suite, comme je le dirai :

que dans fa

plus bas.

2. Les Singularités de la France Antarctique , autrement nommée Ames

rique , & de plusieurs Terres eo ipes A. The découvertes de notre temps, par F.ver, André Thevet. Paris 1958. in-4° On voit à la tête du livre deux Odes Françoises à sa louange, l'une d'Etienne Jodelle , & l'autre plus longue de François de Belleforest. Thevet

y donne une Relation de son voyage au Bresil. Une longue fievre qui l'actaqua à son retour ne lui ayant pas permis de mettre la derniere main à cet ouvrage, il en chargea Ambroise de la Porte , homme studieux & bien entendu en la langue Françoisc, Auteur des Epithetes Françoises , & frere a îné de Maurice de la Porte, Libraire de Paris , qui molim rut avant que d'avoir satisfait à ses defirs. Ces deux accidens servent à Thevet à lui faire demander quelque indulgence sur les défauts de langage que l'on pourra remarquer dans son livre ; mais s'il en merite de ce côté-là, il n'en merite aucune du côté de la verité & de l'exactitude; car son Ouvrage est rempli de faussetés & de mensonges. Jean de Leri les a relevés avec beaucoup de vivacité dans la longue Préface qu'il

2. THE-a mise à la tête de l'Histoire de ses VET. voyages. Lescarbor femble vouloir

l'excuser sur le desir qu'il avoit d'arimer le Roy par des choses merveilleuses à foutenir la Colonie; mais cette excuse n'est valable en aucune maniere ; car outre qu'il en imposoit ainsi au Roy, il en a usé de même dans sa Cosmographie Universelle. Il a pris dans les deux Ouvrages, dont je viens de parler , le nom de Frere Thevet, qu'il quitta dans les fuivans; ce qui fait voir qu'il ne sortit des. Cordeliers qu'après l'année 1558. Ainsi la Popeliniere s'est trompé dans son Histoire des Histoires , quand il a dit qu'il fut quelque temps. Cordelier mais qu'ayant jetté le froc, il travailla pour apprendre les bonnes lettres puis fe mit à voyager ; paroles qui font entendre qu'il ne s'appliqua à l'étude & qu'il ne voyagea qu'après avoir quitté les. Cordeliers ;, deux choses absolument fausses, & sur lesquelles M. de Thou s'est aussi trompé dans le livre onziéme de son histoire.

-3. Discours de la Bataille de. Dreuxs.

« 이전계속 »