페이지 이미지
PDF
ePub

54. Heroes. Lugduni Seb. Gryphius J. C: 1539. in-4 pp. 24. Ce sont des Epi-Scaligrammes sur plusieurs grands hom-GER. mes & femmes fameuses de l'Antiquité.

15. Epidorpides , feu Carmen de Sapientia Beatitudine. Geneve 1973: in-8°

16. Poemata in duas partes divisa. Plaraque omnia in publicum jam primum prodeunt : reliqua vero. quàm ante emendatius edita sunt. Anno 1574. in-8°. It. Apud Commelinum 1600. in-8°. Toutes ces Poefies sont brutes & informes au jugement de M. Huet, qui assure dans le Huetiana p. 11. qu'il a deshonoré par-là le Parnaíle.

17. De Comicis dimenfionibus. A la tête d'une édition de Terence faite à Paris en 1952. in-fol. Il s'y agit des vers qui font en usage dans les Comedies. Quelques Bibliographes; qui ont lû Conicis au lieu de Comi cis dans le titre de ce livre, l'onc

propos parmi les livres de Mathematique.

18. Oratio in lu&tu filioli Audetti. Inserée à la suite d'une lettre de fon

rangé mal à

CER.

J. C. 7. Disputatio de partu cujusdam inSCALI- fantula Agennenfis

. An fit feptimeftris, an novem menfium? Inferée dans la ge partie des Oeuvres de Jacques Sylvius. Geneve 1630. in-fol.

8. Caufis lingua Latina Libri XII. Lugduni. Gryphius 1940. in4o. It. Geneve 1580. in-8°. Scaliger s'étoit beaucoup appliqué à la Grammaire Latine. Menage rapporte même dans l'Epître dedicatoire de ses Etymologies de la langue Françoise , qu'il avoit composé 24 livres des Origines de la langue Latine. » La grosseur de cet ouvrage, ajou» te-t-il, étoit fi prodigieuse, que

durant la vie il ne se trouva point » de Libraire qui en voulût en>> treprendre l'impreslion, & il a » été perdu après sa mort. Mais par so les Etymologies qu'il a inseré en » son livre des Causes de la langue a Latine , & qui ne sont

ne sont pas meile a leures que celles des Anciens , » nous pouvons juger que cette perte s n'a pas été grande.

9. Julii Cæfaris Scaligeri adverfus Defiderium Erasmum Orationes. duc Eloquentia Romana vindices

[ocr errors]
[ocr errors]

ejusdem Epiftolis ac Opusculis. Tolosa J. Ci
1621. in-4o. On voit à la tête de ce SCALI-
Recueil le Dialogue d'Erafme , in-GER.
titulé: Ciceronianus , five de oprimo
dicendi genere , qui a excité la bile
de Scaliger. Ce favant Critique sy
mocquoit de l'entêtement de quel-
ques Savans d'Italie, qui ne recon-
noissoient pour des expressions véri-
tablement Latines, que celles qui se
trouvoient dans Ciceron; il y alloit
même jusqu'à critiquer le stile de ce
fameux Orateur Romain. Mais il
fut attaqué vivement sur ce sujet
par Scaliger dans deux discours, ou
il ne se contenta pas de défendre
Ciceron, mais où il se jetta avec la
derniere fureur sur la personne d'E,
rasme, à qui il dit toutes les injures,
que la bise la plus noire puisse sug-
gerer. Il envoya à Paris le premier
dès l'an 1529. dans le dessein qu'el-
le y fût imprimée, & il en adresfz
pour cela des copies à tous les col-
leges. Il le fur après bien des diffi,
cultés, in-8°. par Pierre Vidouë fue
une permission dų Lieutenant More
rin datée du 1 Septembre 1831. Ce
premier discours fur réimprimé en

[ocr errors]
[ocr errors]

OER.

J. C. 1600. à Cologne in-12. sous le titre SCALI-d'Oratio pro M.T. Cicerone, contra

Ciccronianum Erasmi. Avec ses Hymni Sacri o Poemata Sacra. Erasmo fut très-fenfible à la maniere outrageante dont il étoit traité dans cet Ouvrage, & ses amis sensibles à son refsentiment en supprimerent autant d'exemplaires qu'ils purent. Une Tettre qu'il écrivit le 18 Mars 1535. & où il difoit savoir de bonne part que la harangue que Scaliger avoit publiée contre fui n'étoit point une production de la façon , ayant été communiquée le 12 Septembre suivant à ce dernier, il en fut choqué, comme si Erafme eût fait entendre par-là qu'il ne le croyoit pas capable d'être l'Auteur d'une piece semblable, & travailla aussitôt à fa feconde harangue, qui fut achevée le 25. du même mois. Il l'envoya d'abord à Paris, mais ce ne fut qu'à la fin de l'année suivante qu'elle fut imprimée chez le même Vidonë , quoique ce Libraire y ait fait mettre l'année 1537. pour conserver plus longtemps à son édition la grace de la nouveauté. Erasme fçut qu'on im

primùit ce second Ouvrage contre J. C. lui, mais il ne put le voir , puisqu'il SCALImourut le 12 Juillet 1536. Ainfi GER. ceux qui ont dit qu'il en avoit fait ramasser & brûler par ses emissaires tous les exemplaires, se font trompés aussi bien que dans ce qu'ils ont ajouté, qu'on n'en peut maintenant trouver aucun ; car on en voir encore quelques-uns.

Scaliger eut honte dans la fuite de la maniere outrageante , avec laquelle il en avoir usé à l'égard d'Erasme ; comme il paroît par une leetre qu'il écrivit quelque temps après à Jacques Omphalius, dans laquelle il témoigne beaucoup d'estime pour ce grand homme, & par les vers qu'il composa sur sa mort ; mais il ne laif. fa pas malgré tout cela de le traiter encore fort durement dans quelques autres de ses Ouvrages.

10. Epistola. Lugd. Bat. 1600. in8o. It. Hanoviæ 1612. in. I 2. It. à la fuite des deux discours contre Erafme. Tolofe 1621. in-4°. On lit dans Je Menagiana tom. 4. p. 97. que

M. Huet croyoit que ces lettres avoient été faites par Joseph-Scaliger fon fils;

« 이전계속 »