페이지 이미지
PDF
ePub

D. DE

Il épousa ensuite en secondes nô: BoissiEv. ces Elizabeth de Villiers la Faye,

veuve du Baron de S. Leger, dont il n'eut point d'enfans , & qui mourút avant lui.

Cette mort le détermina à fe retirer entieremont des affaires, & à se démettre de la Charge, pour ne plus vivre que pour lui-même.

Il mourut en 1683. âgé de 83

ans.

Catalogue de ses Ouvrages.

1. Dionysii Salvagnii Boeffii, ad Vrbanum VIII. Oratoris , Oratio hao bita Roma in Aula Regia Vaticana 25 Julii 1633. dum Carolus Crequius Pontifici, nomine Regis, obedientiam præftaret

. Roma 1633. in-4°. It. Parif. 1633. in-4°. Chorier nous apprend que Pelletier & Videl ont traduit ce discours en François, & qu'il en a inseré le précis dans la vie de M. de Crequi.

2. Vita Margarita Comitissa Albonenfis, ante annos soo pietate florentis , scripta à Guillelmo Gratianopolisano Canonico ; nunc primum edita à Dion. Salvagnio Boeffio. Gratianopoli. 1643. in-4

[ocr errors]

1

[ocr errors]

3. Sylva feptem de totidem Mira- D. DE
culis Delphinatus, utpote 1. de Fon Boissieu,
te ardente. 2°. De Turre fine veneno.
3o. De Monte inacceffo. 4°. De Ti-
nis, five Cupis Sassenagiis. s. De
Fonte Vinoso. 6°. De Manna Brigar-
tienfi. 7°. De Barbeto. Gratianopoli
1656. in-8°. It. Lugduni 1661. in-8°,
Les quatre premieres avoient paru
d'abord separement. Ces prétendues
Merveilles n'ont paru que des baga-
telles à ceux qui les ont examinées
avec soin. M. Lancelot sur-tout les
a degradées de cette qualité, dans
un Memoire inseré dans le 6e vor
lume de l'Histoire de l'Academie des
Inscriptions.

4. Commentarius ad Ovidii in lbim
Elegiam. Lugduni 1633. in-4o. It.
Lugd. 1661. in-8°. On a ajouté dans
cette feconde édition l'ancien Inter-
préte, qui manquoit dans la pre-
miere.

5. Traité du Plait Seigneurial,
de son usage en Dauphiné. Grenoble

1652. in-8°

6. De l'usage des Fiefs et autres Droits Seigneuriaux en Dauphiné. Grenoble 1664. in-8°. It. Seconde édi

D. de tion. Grenoble 1668. in-fol.
Boissieu: 7. Miscella. Lugduni 1661. in-8°.

C'est un Recueil de fes Oeuvres tant
en prose qu'en vers.

8. Genealogie de la Maison de Salvaing. Grenoble 1683. in-12.

9. Elegia de vita fua. A la fuite de fa vie par Chorier.

v. De Dionysii Salvagnii Boessii Delphinatis Vita liber unus Nicolai Chorerii. Gratianopoli 1680. in-12. Cette vie est fort diffuse , mais il y

de dates.

1

a peu

-) иам.

у
Ginti de

Gin
JEAN-GINE'S DE SEPULVEDA.

[ocr errors]
[ocr errors]

PULYEDA.

د

EAN-Ginés de Sepulveda-naquit J. DE SE

vers l'an 1491: à Pozo-blanco; petite ville dans le voisinage de Cordoue, en Efpagne, d'une famille honnête. Il s'est cependant toujours donné le surnom de Cordubensis, parce que la ville de Cordoue est beaucoup plus connue que le lieu de sa naissance.

Après avoir appris la langue Latine dans son pays, il alla étudier en Philosophie à Alcala , où il demeura

[ocr errors]

par le

trois ans appliqué à cette étude. J. DE SE

Voulant ensuite se donner à la PULVEDA, Theologie, sans être à charge à ses parens , il passa en Italie pour remplir à Boulogne une place dans le College des Espagnols, fondé Cardinal Albornoz. Pendant fon fejour en ce lieu, il partagea fon

temps & fon application entre la Theologie , l'Ecriture Sainte, les langues Greque & Latine, & l'Eloquence.

Suffisamment instruit dans ces Sciences, il alla à Rome , où Albert Pio, Prince de Carpi, qui aimoit les lettres, le reçut dans son Palais, & l'associa à ses études.

Il eut alors l'avantage de faire connoissance avec plusieurs Savans, que le Prince de Carpi assembloie souvent chez lui, entre autres Alde Manuce , Pierre Pomponace , Marc Musurus &c. Quelques conversations qu'il eut avec eux lui firent naître l'envie de lire Aristote dans sa langue, & d'en traduire même quelque chose en Latin ; ce qu'il fie dans la suite, comme je le dirai plus bas.

Malgré les agrémens & les secours

J. DE SE- que Sepulveda trouvoit à Rome pour PULVEDA. ses études , il se lassa d'un

genre

de vie, qui l'obligeoit souvent de

preildre part aux passions des autres, & de s'embarasser dans des affaires, où il n'y avoit pour lui que des degoûts, & il commença à songer à en sortir. L'occasion s'en presenta plûtôt qu'il n'auroit cru; car l’Empereur Charles - Quint étant allé à Rome en 1536. le prit à son service en qualité d'Historiographe, & l’emmena avec lui , après qu'il eut demeuré 22 ans en Italie.

Il arriva en Espagne l'année suivante ,

& y
vecut

peu

sedentaire jusqu'à l'an 1557. étant tantôt à Valladolid, tantôt à Cordoue ou à Madrid , & tantôt à Pozo-blanco, qui étoit la retraite ordinaire tous les hyvers.

Il eut pendant cet intervalle une dispute avec Barthelemi de las Casas, qui ne lui fit pas d'honneur , & où il s'éloigna des sentimens de douceur, qui conviennent à un Ecclesiastique.

Il y avoit déja long-temps que ce Dominicain, qui étoit Confesseur

« 이전계속 »