페이지 이미지
PDF
ePub

De | Entablement Dorique avec mutules.

Planche X X V I.

Cet entablement, Figure 1 , ne differe du précédent que par les mutules qui sont à la place des denticules: la proportion est la même ; c'est-à-dire, qu'il y a 4 modules 4 parties de hauteur , dont 20 à l'architrave, 20 à la frise , & 28 à la corniche qui a 44 parties de faillie : les triglyphes sont de même espacement , proportion & distribution des canaux, gouttes, &c.

Le chapiteau differe du précédent par le couronnement du tailloir qui a un talon avec son filet ; ce qui I lui donne plus de saillie , & le rend plus convenable

à cet ordre surmonté d'un entablement mutulaire , destiné de préférence à la décoration extérieure des édifices; car l'entablement denticulaire est plus propre à la décoration intérieure , plus léger & plus facile à distribuer aux différentes formes que peuvent avoir les distributions des édifices.

On a placé le plan de plafond au-dessous, Figure 2, & les détails en grand, Figure 3, pour en distinguer les distributions & les côtes, ainsi que les gouttes , Fig. 4. De l’Entablement Dorique , composé par l'Auteur , &

des Profils propres à cet ordre.

Planche XXVI I.

Le profil de cet entablement d'un goût tout différent de ceux denticulaire & mutulaire , peut être employé dans la décoration des grandes galeries , & particulierement aux Fêtes publiques & aux Théatres , où il

produiroit un effet plus riche , tant par rapport à la distribution des consoles cannelées

, que par rapport aux ombres qu'elles produisent par leurs formes & leurs faillies.

De la Base Dorique avec son Socle.

[ocr errors]

La base de la colonne , Figure 2, a un module de hauteur , & 22 parties de saillie ; elle ne differe de celle offerte par Vignole, qui paroît conforme à l'exprefsion de cet ordre , qu'en ce qu'on a rendu un peu plus forte la baguette placée au-dessus du tore ; cette augmentation faite aux dépens du listeau supérieur qui étoit d'égale hauteur , fait un meilleur effet.

La Figure 3 présente le profil d'un couronnement plus simple que les entablemens réguliers de cet ordre il est destiné aux ouvrages militaires ou civils , dans lesquels l'expression Toscane apporteroit trop de rusticité.

Les Figures 4 & 5 sont des plinthes applicables aux différens étages d'un bâtiment où il n'y auroit point d'ordre , & qui seroit néanmoins dans le genre Dorique: ces plinthes non-seulement décorent le bâtiment, mais en séparent les étages, ils en désignent les planchers.

Les Figures 6, 7 & 8 présentent différens profils d'impostes & d'archivoltes fimples & composées ; ceux 6 & 7 peuvent être employés aux bâtimens où l'ordre préside , celui 8 pour ceux où l'ordre en seroit fupprimé.

Les Figures A & B sont des profils propres aux chambranles des croisées.

Celle C, aux tablettes des balustrades.

La Figure 9 présente la forme & les profils propres aux balustres & balustrades , qu'on peut employer dans la décoration des édifices , soit qu'ils soient décorés de l'ordre , ou sans ordre , mais dont l'expression seroit dans le

genre Dorique.

De l’Entablement du Chapiteau, & de la Base de l'Ordre

Dorique accouplé.

Planche X X V I I I.

On a cru devoir se dispenser de rapporter ici les différens exemples où les colonnes n'ont pu s'accoupler régulierement , & sans que leurs bases & leurs chapiteaux se pénetrent ; on se bornera à rappeller ce que dit M. Blondel dans son Traité d'Architecture , Tome II, page 14 ; ( que comme il arrive souvent qu'à l'exemple des modernes , l'accouplement de cet ordre devient nécessaire.; d'une part , pour apporter plus de variété dans l'ordonnance des façades ; de l'autre , pour procurer une plus grande apparence de solidité aux angles des avantcorps,

& leur donner un plus grand entre-colonnement dans leur milieu , il en résulte que lorsqu'on veut accoupler les colonnes , & suivre la distribution des métopes & des triglyphes des anciens , les colonnes ne peuvent s'accoupler fans que leurs bases se pénetrent ; & qu'autrement il faudroit rénoncer à la régularité de l'entablement,

& faire les métopes d'angles plus larges que ceux placés dans l'espace des entre - colonnemensin comme on l'apperçoit à Saint Gervais, au Luxembourg , &c.

Ainsi, pour que les bases ne se pénetrent pas l'ordre étant accouple, on divisera le module ou demi-diametre

en douze parties égales; on donnera d'un axe de colonne à l'autre 2 modules 8 parties ; : alors les bases qui ont chacune i module 4 parties de saillie, produiront ensemble 2 modules 8 parties ; & il restera une demi-partie d'intervalle entr'elles.

La hauteur de l'entablement est de 4 modules 3 partics , quart de la hauteur de l'ordre : on donnera à la hauteur de l'architrave 14 parties , & à celle de la frise & de la corniche 18 parties , & au triglyphe 14 parties de largeur ; de cette maniere le métope devient quarré, c'est-à-dire, qu'il a 18 parties de hauteur, & autant de largeur. Suivant ces nouvelles proportions , le mutule aura 14 parties de largeur & autant de faillie ; ce qui le rend quarré. On a donné une partie de faillie au triglyphe pour procurer plus de profondeur aux canaux; on observera que non - seulement aucunes des parties détaillées de cet ordre ne se confondent, mais encore que les colonnes se groupent avantageusement, tant entr'elles qu'avec les pilastres , qui ne sont distans de leurs fûts que de 10 parties } : on a donné 3 parties de faillie aux pilastres dans l'espace compris entre les deux pilastres , & 4 parties de faillie aux côtés opposés, ou retours d'angles.

Les mesures cotées très exactement dans les Planches XXVIII & XXIX, contenant les élévations & plans, de plafonds , de l'entablement de l'ordre Dorique accouplé , les chapitaux & les bases, & leurs détails en grand dispensent d'entrer dans un plus ample discours sur cette matiere.

D'après ce qui vient d'être démontré sur l'accouplement de l'ordre Dorique , on croit qu'il sera possible

d'employer cet ordre dans tous les cas sans inconvénient.

De l’Entre-Colonne Dorique.

La hauteur de cet ordre (Planche XXX), suivant la table des nouvelles proportions , est de 8 diametres { ou 17 modules , son espacement de 6 modules ou 3 diametres ; & peut l'être plus ou moins sans difficulté, parce qu'il y a un diametre ou 2 modules d'un milieu de triglyphe à l'autre , & que cette proportion facilite tous espacemens poffibles.

A cet espacement, il se trouve 3 triglyphes & 4 métopes entre les deux triglyphes établis fur les milieux des colonnes.

Cet ordre , comme on le sçait , étoit, en fuivant les efpacemens des anciens , le plus difficile à exécuter régulieremement, par rapport à la distribution de la frife ; auffi y a-t-on souvent renoncé, par la crainte de ne pouvoir éviter les difficultés qu'il entraînoit ; ce qui a engagé Vitruve à l'excepter de la regle générale qu'il prescrit pour tous les autres ordres.

Portique Dorique.

Ce portique (Planche XXXI) a 8 modules d'ouverture, ou 4 diametres , & 17 modules de hauteur ; la frise est ornée de 5 triglyphes , & de 6 métopes entre les deux triglyphes , qui sont sur les milieux des colonnes.

« 이전계속 »