페이지 이미지
PDF
ePub

qui a ,

Portique Dorique, avec les changemens nécessaires pour

parvenir à rendre cette ordonnance réguliere dans deux cas différens. La Figure i. (Planche XXXII) présente un portique

comme le précédent , 8 modules d'ouverture & 17 de hauteur : il y a 7 modules de distance du milieu de ce portique à l'axe de la colonne ; cet espace est d'un module de plus qu'au portique simple de la Planche XXXI, parce qu'il y a 2 aletes A, qui servent à encadrer le portique qui forme un arriere-corps, & à procurer plus de largeur aux trumeaux.

La Figure 2 présente un même portique, auquel on a substitué la décoration d'une porte à plate - bande , ornée d'un entablement denticulaire pour en trouver le module. On prendra le sixieme de l'ouverture de la baie , ou le tiers de la moitié B, C, qui sera la proportion du chambranle de la porte , qu’on considérera comme architrave de l'entablement ; on donnera à cet architrave 20 parties de hauteur d'un module, qu'on aura en divisant le sixieme de la baie entiere , ou le tiers de la demi-baie, en 20 parties égales, desquelles 16 seront le module , sur lequel on construira l'entablement, en donnant 20 parties à l'architrave , autant à la frise, & 28 à la corniche : comme cet entablement est denticulaire , on le construira sur celui de la Planche XXV.

Du Pilastre d'Attique.

Planche X X XII.

Ce pilastre est établi sur le même principe qui est indiqué au pilastre d'Attique de l'ordre Toscan, auquel

on

on aura recours pour les pilastres d'Attique de tous les ordres.

Ce pilastre est décoré dans le genre de l'ordre auquel il doit être relatif par ses profils , & son chapiteau, qui est une espece de triglyphe auquel on a substitué des cannelures , au lieu de canaux , avec des

gouttes audeffous.

De l'Ordre Ionique, selon le Systême des anciens , &

particulierement de Vignole.

Planche X X X I V.

Cet ordre est la seconde production des Grecs en ce genre ; il a 9 diametres de hauteur , ou 18 inodules, compris bafe & chapiteau, Figure 1. La base de la colonne , Figures 2 & 3 ,

3, est la base antique , appellée Ephélienne , parce qu'elle a été employée pour la premiere fois au Temple d'Ephese. Il est aisé de s'appercevoir que son profil rapporté ici par Vignole , d'après Vitruve , est très - imparfait ; ainsi on croit devoir conseiller de ne la point employer ; & de préférer la base nommée Attique inventée Athéniens : c'est celle qu'on a établie dans ce Traité, & qui semble ne convenir précisément qu'à cet ordre.

La Figure 4 offre l’entablement de Vignole ; sa hauteur est de

modules 9 parties , dont 31 p. ; à la corniche , 27 à la frise , & 22 p. ; à l'architrave. On a placé le plan de plafond de la corniche au - dessous; l'élévation & le plan font ornés de denticules , au lieu de modillons.

H

par les

4

La Figure s présente le plan du chapiteau , & la Figure 6, le plan de la base.

Maniere de tracer la Volute du Chapiteau Ionique

antique.

Planche X X X V.

La Figure i présente la volute au trait du chapiteau Ionique antique.

Pour la tracer , il faut former l'ail de la volute en considérant comme centre la jonction des deux lignes horisontales & verticales c, s, &ef, Figure 1, (celle cg, distante de l'axe de la colonne de 16 parties į , & celle ef, distante du point a de 8 parties š), & lui donner 2 parties de diametre, (ou plus strictement i partie yo ; proportion qu'on pourroit observer dans le cas oo il seroit question de la tracer en grand, c'est-à-dire , avec le module propre à l'exécution ; parce qu'alors il sera facile de diviser une de ses parties en 10 parties égales , & d'en prendre les s.) Ensuite on inscrira un quarré dans cet cil , dont chacun des côtés aura une partie qu'on partagera en 6 autres, afin de former 3 quarrés les uns dans les autres, dont tous les angles serviront de centre au contour de la volute. D'après cette disposition , on considérera le point A, Figure 2 , comme centre de la courbe ab, Figure i le point B, Figure 2 centre de la courbe bg; ainsi de suite aux autres centres C, D, E, F, G, H, I, L, M, N; ou pour plus de précision , on pourra commencer par la courbe h I, Figure i, qui se trace du point P, Figure 2 : ensuite la seconde courbe du point L comme centre ; ainsi de

comme

[ocr errors]

suite jusqu'au point A , Figure 2 : toutes les parties de cette volute , la hauteur des moulures , qui décorent le chapiteau & leurs faillies, font cotées avec la plus grande précision , & ne laissent rien à desirer sur cet objet.

Pour décrire la seconde révolution c d, &c. Figure 1, il faut partager la distance AE, BF, &c. Figure 2 , en 4 parties égales ; & les points des angles de la premiere partie 1, 2, 3, 4, &c. même Figure , serviront de centre à cette seconde révolution : les lignes ponctuées , qui sont

tangentes à toutes les courbes de la volute, & qui la renferment, sont indiquées & cotées pour servir à tracer cette volute à la main , lorsque le module ne sera pas assez grand pour la tracer au compas.

Du Chapiteau Ionique antique avec Astragale.

Planche X X X VI.

la regle

La hauteur de ce chapiteau, Figure 1, est de 24 parties ', sans y comprendre l'astragale qui dépend du fût de la colonne ; les volutes en seront tracées

par établie précédemment Planche XXXV ; on remarquera que la forme du plan de son tailloir est quarrée, & que deux .de ses faces sont dissemblables : néanmoins sa simplicité vraie & naïve le fait souvent employer dans les bâtimens où l'ordonnance de l'édifice n'exige ni ressauts, ni corps saillans; car autrement il résulteroit de la variété de ses faces une irrégularité sensible.

On a tracé au-dessous le plan de ce chapiteau, Fig. 3 , & plus bas , Figure 7, le plan du chapiteau 'pilastre.

Plus, son élévation vue du côté de sa face à balustre, Figure 2 , & son plan au-dessous, Figure 4.

La Figure s présente la coupe de ce chapiteau, prise dans le milieu de la face à balustre.

La Figure 6 présente la coupe du même chapiteau , prise dans le milieu de la face à volutes.

On a joint sur cette Planche une étude de guirlandes en grand, Figure 9, & une de la rosette , Figure 10.

De l’Entablement & du Chapiteau Ionique moderne.

Planche X X X V I I.

ܪ

Cet entablement, Fig. 1, est accompagné de son chapiteau à 4 faces semblables: on le nomme moderne , parce qu'il differe du chapiteau antique en ce que son tailloir est curviligne, comme celui du Corinthien

il est préféré, parce qu'il est plus régulier , plus symmétrique , &

procure plus de régularité à l'ordonnance des édifices, parce qu'il couronne plus avantageusement l'extrémité supérieure de la colonne.

La hauteur de cet entablement, est, comme dans les autres ordres , de 4 modules 4 parties '; celle de la corniche est de 28 parties ; & celle de la frise & de l'architrave font chacune de 20 parties : la faillie de la corniche est de 40 parties ; toutes les hauteurs des moulures & leurs faillies font cotés avec précision.

On a placé au-dessous de cet entablement son plan de plafond, Figure 2, & celui de son chapiteau même Figure.

On a tracé plus en grand, Figure 3, les parties essentielles de la corniche de cet entablement, pour eni distinguer plus sensiblement les proportions & les détails.

« 이전계속 »