페이지 이미지
PDF
ePub

semblables qui fixeront les fpirales des petites volutes, selon les côtes indiquées sur le plan.

Les petites volutes ont 8 parties ; d'épaisseur du point n au point e, & 3 parties du point m au point p.

Du point g comme centre , & d'une ouverture de compas d'un module, on tracera un arc de cercle vers l ; du point h & même ouverture de compas , on tracera un arc qui coupera le premier au point i, qui sera le centre de la courbe g, h, & de ses paralleles. Du point k comme centre ,

& d’une ouverture de compas de 10 parties, on tracera un arc vers Q; du point h , comme centre & même ouverture de compas, on coupera cet arc au point Q , qui sera le centre de la courbe h K; on divisera ensuite la ligne K Q en 2 également, au point u, plus la moitié uQ en 8 parties égales ; du point u, on tracera la courbe ex, & du point W celle de la

Pour placer les feuilles d'acanthe ou d'olivier , divisera la demi-circonférence du fût de la colonne en 8 parties égales , & la circonférence en 16 ; du centre ou axe de la colonne, on tracera des rayons prolongés à chacune de ses divisions, qui seront les milieux des grandes & petites feuilles ; leur saillie est bornée

par

des mesures indiquées sur le plan.

A l'égard des cannelures, elles doivent être distribuées au nombre de 24 , sur toute la circonférence du fût de la colonne ; elles sont tracées par un demi-cercle , & déparées par des listeaux qui ont de largeur le quart des cannelures. Le chapiteau a plus de hauteur que celui des anciens

L

on

qui ont 2 modules ; celui-ci a 6 parties de plus : cette augmentation est d'autant mieux fondée , qu'elle le rend plus élégant , & plus propre à servir de couronnement à la tige svelte de la colonne Corinthienne : on a observé de tenir le rang des premieres & petites feuilles plus haytes que leurs proportions ordinaires , pour procurer à l'ail l'égalité de hauteur entre les grandes feuilles & les petites , en rachetant sur elle la faillie de l'astragale qui en diminuoit une partie ; ce qui est sensiblement démontré sur l'élévation du chapiteau , vue de face Figure 2.

On a tracé plus en grand l'étude d'une caulicole , Figure 3, de la rosette ,, Figure 4, & des feuilles d'olivier , Figures s & 6. Développement plus en grand des grandes & petites

Volures du Chapiteau Corinthien.

Planche L X..

Pour tracer les révolutions extérieures des grandes volutes du chapiteau Corinthien, Figure 1, il faut tracer le parallélogramme rectangle ABCD, dont le grand côté soit de 14 parties, & le petit côté de l'1 , ensuite déterminer le centre où l'oeil de la volute en plaçant la ligne ab, parallélement à la ligne A 0, & à 3 p. 1 de A en a , comme de O en b, plus celle de, parallele à AD , & diftante de Aad, comme de fà e de 3; parties

On tracera ensuite les révolutions droites de la volute, dans lesquelles doivent être inscrites celles circulaires à la main , en donnant à la premiere Af 6 parties į a

celle fg s parties < ; ainsi de suite de g en h, de h en i, de i en l, &c, dont les longueurs sont cotées avec précision jusqu'à l'æil de la volute.

Pour tracer les courbes de cette volute qui doivent se prolonger jusque sur les caulicoles comme celles OPC, QRS, TVX, du point O au point G, on portera sur la ligne O G8 parties ; : G sera le centre de la courbe O P qu’on fixera au point P.à 4 parties å de distance du point O, ainsi qu'il est indiqué sur la corde de l'arc OP; du point P au point G, on tracera la ligne PG, prolongée jusqu'en L, qui sera le centre de la courbe PC.

Du point O & d'une ouverture de compas d'une partie į, on fixera la distance O Q sur la ligne OG ; du point Q comme centre , & d'une ouverture de compas de 7 parties į , on tracera un arc au point H; du point D comme centre & d'une ouverture de

compas

de parties , on coupera le premier arc au point H, qui sera le centre de la courbe QR, dont la corde est de 4 parties ș ; du point R au point H, on prolongera la ligne RH vers M, qui sera le centre de la courbe RS.

Sur la ligne RM & de M en I, on portera i partieš , qui fixera le centre de la courbe TV, dont la corde a 4 parties į ; du point V au point I, on prolongera la ligne VI vers N, qui sera le centre de la courbe V X.

De cette maniere, il sera facile de tracer les grandes volutes du chapiteau Corinthien , sur telle échelle que

5

ce soit.

Des petites Volutes.

Pour tracer les révolutions extérieures des petites volutes , il faut tracer le parallelogramme rectangle ABCD, dont le grand côté soit de 9 parties, & le petit côté de 7 parties .

On déterminera ensuite le centre ou æil de la volute, en plaçant la ligne EF à 2 parties ž 'de distance des points B. & C, plus celle GH à 2 parties į de distance des points A & B.

On tracera ensuite les révolutions droites de la volute en donnant 4 parties. ¿ à la ligne Bd , 3. parties į à celle de, 3 parties į à celle e f ; ainsi de suite selon les longueurs

déterminées sur chacune de ses révolutions jusqu'à l'ail de la volute ; dans toutes ses révolutions droites, on tracera à la main toutes celles circulaires, inscrites dans les droites.

Pour tracer les courbes de la même volute qui doi-vent se prolonger jusque sur les caulicoles, comme celles ENL, RSV, Rhl, du point F, comme centre ; & d'une ouverture de compas de F en E, ori tračera la courbe EN, dont la corde eft. de, 3 parties į ; du point : N, on prolongera la ligne NF vers P de 4 parties de. F en P, le point P sera le centre de. la courbe NL.

Du point E. au point R, on portera i partie ; ensuite du point R comme centre ,

& d’une ouverture de

compas de 3 parties. _ ,..on tracera un arc vers:n ; du point.N, & d'une ouverture de compas. de 4 parties, on coupera le premier au point'n', qui sera le centre de la courbe RS, fixé à la rencontre de la ligne N P au point S,,

on prolongera la ligne Sn vers 0 ; on portera 4 parties de n en 0, qui fera le centre de la courbe S V. Du point. T, comme centre

& d'une ouverture de compas

de 3. parties Ķ, on décrira un arc vers m; du point S , & d'une ouverture de compas de 3 parties } , on coupera le premier arc au point m, qui sera le centre. de la courbe Th; on prolongeta la ligne hm vers le point ; on portera du point m au point Q 4 parties ; Q sera le centre de la courbe hl..

Du Chapiteau Corinthien , vue d’Angle,

Planche LX I.

Le chapiteau , vue d'angle, Figuré 1 , a la même hauteur que celui vu de face; les deux rangs de feuilles sont composés chacun de huit ; celle du second rang répond au milieu des 4 faces & de quatre angles du tailloir ; elles répondent encore à 8 milieux des 24. cannelures de la colonne ; celles du premier rang sont placées au milieu de l'intervalle des secondes; au-dessous sont placées les tigettes, d'où fortent les caulicoles & les volutes : les milieux, tant des feuilles que des tigettes, répondent à huit côtes des cannelures de la colonne.

Pour ne rien négliger de ce qui peut servir à faire connoître toutes les parties de ce chapiteau, on a observé de faire paroître en coupe la moitié du chapiteau , pour faire voir de quelle maniere il faut évider le derriere des i volutes, de maniere à les rendre légeres fans en altérer la solidité.

Le chapiteau-pilastre Corinthien, Figure 2, avec son plan, ne differe. de celui de la colonne que par le

« 이전계속 »