페이지 이미지
PDF

-*

SE c T I o N I. O TU l'on donne les définitions & les principes generaux qui seront pour résoudre les Problèmes, e3 démontrer les Theorèmes

de Geometrie, page I SE c T 1 o N II. l'on donne la maniere d'exprimergeome· triquement les quantitex Algebriques, & de résoudre les Problèmes simples, & plans3 ou ce qui est la mème chose , de construire les équations déterminées du premier6 du

second degré, page 3o SE cT 1 o N III. l'on donne la Méthode de démontrerles Theorèmes de Geometrie, page 6o

S E c T I o N IV. Des Seftions du Cone, & du Cilindre, p. 68 SE c T I o N V. l'on démontre les principales proprietex de la parabole, décrite pardes points trou

vex sur un Plan. page 8o SE c T I oN VI. l'on démontre les principales proprietex de l'Ellipse décrite par des points trouvez

sur un Plan, page 9 I SECTIoN VII. l'on démontre les principales proprietex de l'Hyperbole décrite pardes points trou

- vex sur un Plan, page I16 SECTIoN VIII. l'on donne la Méthode de résoudre les Problèmes indéterminex du premier & du second degré , c'est-à-dire , de construire les équations à la ligne droite, & aux quatre Courbes du premiergenre, qui sont le Cercle, la Parabole, l'Ellipse & l'Hy

- perbole , page 132 SE c T 1 o N IX. l'on donne la Méthode de construire les Problèmes solides déterminez , par le moyen de deux équations locales , ou in

déterminées , # l'une des deux se rapporte au cercle , ou y peut être rame

née, page 187 S E C T I o N X. l'on donne la Méthode de construire les

[ocr errors]

I N T R O D U C T l O N A L'APPLICATION DE L' ALGEBRE

- A L A G E O M E T R I E.

[ocr errors]

TI'ALGEBRE est l'Art de faire sur les let#| tres de l'Alphabet, les operations que l'on fait sur les nombres, c'est - à - dire, l'Addition, laSoustraction, la Multiplication,la Division & les Extractions de =s racines. L'on se sert des lettres de l'Alphabet préferablement à d'autres caracteres arbitraires, dont on pourroit également se servir , tant parcequ'on les connoît & qu'on écrit avec plus d'habitude que tous autres caracteres,que parceque ces lettres ne signifiant rien d'elles mêmes, on peut s'en servir pour exprimer tout ce qu'on voudra. | Ce qui fait qu'on ne peut pas tirer le même avantage des caracteres Aritmetiques & des Nombres, que des lettres dans l'Application de l'Algebre à tous ses usages, c'est, 1°. qu'aprés avoir fait quelques unes des operations dont on vient de parler sur les § , on en connoît · non seulement le résultat , mais on connoît & on distingue en même temps toutes les quantitez qu'il renferme; ce qui n'est point de même dans les résultats des mémes operations faites sur les nombres. . - - - - -- . n

[graphic]
[graphic]
[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]

s'en sert toujours pour marquer que deux quantitez exprimées par des lettres majuscules de l'Alphabet se multiplient.AinsiABxCD, marque que la grandeur exprimèe

par AB est multipliée par la grandeur exprimée par CD.

On employe encore le signe de multiplication en d'autres ocasions qu'on trouvera dans la suite.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
« 이전계속 »