페이지 이미지
PDF
ePub

fion, où il remercient fa Sainteté, de ce que fon prédécefleur avoir, envoyé l'Archevêque de Mayence pour couronner le Roi Léon Premier , Roi d'Arménie; Léon de fon côté envoya au Pape un Ambaffadeur , & le Pape lui fit préfent de l'étendart de faint Pietre, contre les Sarrafins. Les Arméniens prétendent qu'Innocent III. confirma au Roi les priviléges accordés autrefois par faint Sylveftre en leur faveur.

A Grégoire VI. fuccéderent Jean VII. Jean VIII. Conftantin I. Celui-ci ayant eu quelque conteftation avec le Patriarche d'Antioche , au fujet de la jurifdiction , le Pape Grégoire IX. lui ordonna d'obéir au Patriarche d'Antioche, qui avoit l'Arménie mineure dans fon Diôcèfe. Il lui envoya cependant le Pallium, la Mitre 9 la Croix & l'Anneau , l'an 123p. Le Roi Léonl. mourut quatre ans après en 1243. Il ne laifla , ainfi que fon frere , qu'une fille héritiere de fes Etats.

Confiant , Gentilhomme Arménien , l'enleva de force , & la fit époufer à fon fils Hayton. Celui-ci , en vertu de fon mariage avec l'héritiere des Etats de Léon, fe mit en pofleflion du Royaume d'Arménie. On dit que ConC tant fon pere fit mourir 62. Seigneurs Arméniens, pour délivrer Ion fils de tous fes concurrens. Ce nouveau Roi ne fe croyant pas encore aflfez affermi fur fon Thrône , alla trouver le Roi des Tartares , & fit une ligue offenfive & défenfive avec lui. On prétend même qu'il perfuada au Roi Tartare, & à fon frere Halfon, d'embraffer la Foi Chrétienne. Quoi qu'il en foit, Halfon accom

pagna le Roi d'Arménie avep une puiflante armée, pour le délivrer du joug des Sarrafins. Il commença d'abord par fe rendre maître de la Perfe : il prit de force Babylone, & fit efclave le Calife ; puis joignant fes forces avec celles du Roi d'Arménie , ils attaquerent enfemble les Sarrafins, prirent Alep, Damas, & prefque toute la Syrie. Halfon., pourfuivant fes conquêtes , s'avançoit déja vers Jérufalem , pour Taffiéger , lorfqu'il apprit la mort du Roi des Tartares , qui l'obligea de s'en retourner promptement. Le Sultan d'Egypte ne manqua pas de profiter du départ de Halfon ; il attaqua aufli-? tôt fon Lieutenant , & le défit.. Halfon fur ces nouvelles, revint fur fes pas ; mais chemin faifanr, il fut enlevé par une mort fubite. La perte de ce vaillant Capital

S ne caufa celle de l'Arménie ; catr les Sarrafins y entrerent avec peu de réfiftance ; elle demeura leur proie, & la Syrie fut celle du Sultan.

Hayton découragé par tant de difgraces , reçut des Lettres de Clément IV. qui lui offroit du fecours, & Pexcitoit à recourir encore aux Tartares. Il le fit; mais les Sarrafins n'en ravagerent pas moins fes terres. Son fils aîné combattant contr'eux fut tué, & Léon fon cadet fut pris prifonnier. Leur pere , après cette derniere difgrace, vit bien qu'il n'avoit point d'autre parti à prendre , que celui de s'accommoder avec le Sultan, qui le reçut plus favorablement qu'il ne l'avoit efpéré, & qui lui rendit fon fils. Hayton fon pere, après avoir regné 45-. ans, & avoir connu par fa propre expérience la fragilité

des grandeurs humaines, prit la réfolution d'y renoncer. Il abandonna à fon fils Léon tous fes droits fur l'Arménie ; & ayant tout quitté jufqu'à fon nom pour prendre celui de Macaire , il embrafla la vie folitaire, où il mourut quelques années après. Léon Second fon fils, étoit un Prince fage , prudent , & qui avoit le talent de fe faire aimer. Abaga, Roi des Tartares en Perfe, ami de fon pere & le fien, lui offrit le Royaume de Syrie , qu'il avoit conquis : il ne l'accepta pas , aimant mieux fe conferver les Etars de fon pere, & faire tous fes efforts pour en chaffer les Sarrafins fes ennemis. Le Pape Grégoire X. touché de tous les défordres que caufoit ce peuple barbare par fes fréquentes irruptions en Arménie & ailleurs, convoqua un Synode à Lyon, l'an

« 이전계속 »