페이지 이미지
PDF
ePub

pre volonté au Baptême, efl main-' tenant haptifé par moi r au nom dt* Pere, du fils, & du Saint-Efprit. Vous êtes racheté par le Sang de /..G délivré de la fervituâe du péché .; vous êtes fils adoptifdu Pere cèkftey cohéritier de J. C. temple du SaintEfprit. Cette forme convient mieux avec la nôtre que celle des Grecs, en ce qu'elle indique le Miniftre qui baptife ; mais c'eft un abus de la répéter à chaque immerfion ; car le Sacrement ayant fon intégrité , & par coaféquent fon efficacité dès la premiere immerfion , c'eft pécher contre fon unité, de réitérer deux fois l'immerfion & les paroles qui font la matiere & la forme du Sacrement.

Un autre Rituel Arménienque j'ai vu , prefcrit une différente maniere de conférer le Baptême, mais qui n'eft pas moins condamnable. Le Prêtre dit à la premiere immerfion, au nom du Pere; à la feconde, au nom du Fils $ 6c à la troifiéme, au nom du SaintEJprit. Cette répétition au nom, eft contraire à ï'inftitution de J. C. dans laquelle les faints Peres remarquent contre les Ariens & les Macédoniens , que les trois Perfonnes de la fainte Trinité font énoncées fous le mot au nom, une fois prononcé, pour marquer l'unité des trois perfonnes en effence.

A ces erreurs des Arméniens; il faut ajouter un nouveau reproche qu'ils méritent, qui eft d'attendre le 8e. jour après la. naiffance d'un enfant , pour le faire baptifer ; car il n'arrive que trop fouvent que l'enfant meurt pendant cet efpace de tems fans Baptême. Quelques-uns de leurs Docteurs, pour fe mettre à cour vert de ce jufte reproche, foutiefrnent que dans cette occafion , le Baptême n'eft pas absolument néceffaire à l'enfant; & c'eft ce qui a donné-occafion de les accufer de ne pas croire le péché originel. Cependant il eft certain que la Nation en général.croit la néceflud du Baptême.

Du Sacrement de Confirmation.

La Confirmation fe donne aux enfans, incontinent après le Baptême : le même Prêtre adminiftre l'un & l'autre Sacrement; rel eft l'ufage ordinaire des Eglifes du Levant. Leur Chrême n'efl pas feulement compofé d'huile d'olive & de baume, ils y ajoutent le fuc de différens aromates confondu dans du vin. Comme l'huile d'olive eft très-rare dans le Pays, quelques Eglifes f avoient fubftitué l'huile de céfanne ; mais ils l'ont retranchée , n'étant pas une matiere convenable.

La bénédiction du faint Chrême eft attribuée au feul Patriarche des Arméniens ; il en envoie chaque année une portion aux Evêques, pour en faire la diftribution aux Prêtres. Ceux-ci craignant fouvent d'en manquer, y ajoutent une huile étrangère,& s'expofent à l'altérer confidérablement. Le Rituel prefcrit aux Miniftres de h Confirmation , de faire premierement le figne de la Croix avec le Chrême fur le front deTenfant qui vient d'être baptifé* '&t! prononce ces paroles: La fuave onâlion , au nom de Je/usChrifl,efl répandue fur vous, lefceau des dons célejles au nom du Pere f du Fils, & du Saint-Efprit.

Il ne répéte point l'invocatior$ des trois perforines de la fainttf Trinité aux on&ions fuivantes. A celle des yeux, il dit ; Vonction de la fanbtification éclaire vos yeux , afin que vous ne vous endormiez jamais danslefommeilde la mort,Aux oreilles, l'onction de la fanBification , four vous faire entendre hs Commandemens de Dieu. Aux narines/ Fonction de la fanftification vous foit au nom de Je/us - Chrlfl une garde à votre bouche, & une forte forte fur vos lèvres. Dans lô creux des mains, Ponction de la fanbtification foit en vous au nom de J. C. la caufe des bonnes œuvres. Sur la poitrine >Foâlion de la fane lification formera en vous un cœur furf & renouvellera l'efprit iïroit dans vos entrailles. Sur la paume des mains, il dit : Vonction de la fanttification vous fera au nom de J. C. un bouclier, four refoujjer ks flèches du malin efprit. Sur les pieds*

« 이전계속 »