페이지 이미지
PDF
ePub

PEglife Catholique un difciple fidèle & confiant. Sans ces fageS précautions , on s'expoferoit à ne voir que des converfions précipitées, quiaboutiroientà desrechû» tes fcandaleufes.

Pour ce qui eft des Arméniennes , comme la curiofité, Pinconftance & la diffimulation, entrent aflez fouvent dans leurs rifolutions ', elles ont befoin d'être éprouvées plus long-tems que les homme*., il faut cependant dire à leur honneur, que lorfqu'elles reviennent à nous de bonne foi, & qu'elles ont été bien inftruites par d'anciennes Catholiques qui nous les aménent, elles font voir plus de courage , de ferveur & de fermeté qu'on n'en voit dans les hommes.

Enfin notre Millionnaire finit: fes excellentes régies par un dernier avis , qui eft de conferver, toujours avec les différentes Na* tions du Levant y un air de gravité, de modeftie, & en même tems de douceur & de charité,. qui gagne leur eflime &. leur confiance.

[graphic]
[ocr errors][graphic]

MEMOIRE

D E

LA MISSION

DE RI VAN.

Ri Van eft une Ville bâtie fur la frontiere de Perfe , au 40e. degré de latitude , & au 63e. de longitude. Elle eft fituée au bout de cette grande & fameufe Plaine , où l'on croit que Noé, après le déluge , offrit à Dieu fon premier facrifice ; & elle a près d'elle le Mont Ararai, où l'on dit communément que s'ar. xêra l'Arche-, Iorfque les eaux-commencerent à décroître. Les fortifications d'Erivan ne font ni belles , ni- de grande défenfe; elles eonfiftent dans une double enceinte de murailles toutes de terre , & dans quelques greffes Tours rondes qui flanquent les Courtines. Les tremblemens deterre y font fréquens. 11^ yen eut: un fi terrible il y a quinze ans, qpe toutes les maifôns en furent xenverfées , & la moitié des. habitans enfevelis dans les ruines. Les fruits y font abondans, mais mal-fains , les eaux n'y valent rien ; les chaleurs y font exceffives-jFair y eft il corrompu, que pendant les mois de Juillet ÔS d'Août, on eft obligé d'en fortir^ & d'aller dreffer des tentes à là campagne pour y mettre fa vie en luretes

[graphic]

Le Monaftère d'Echmiadzin,

©ù. le grand Patriarche des Arméniens tient fonSiége, n'efl:pas éloigné d'Erivan. Il fait par fa proximité le principal ornement de cette Ville. Comme les Eglifes Arméniennes fe conforment en matiere de Religion au fentiment de leur Patriarche & de fon Monaftère , nos Miflionnaires furent perfuadés que leur con* verfion à la Foi Catholique, dépendoit capitalement de celle du Patriarche.

Dans cette perfuafîon, ils chercherent les moyens de s'approcher de ce Prélat, & de gagner fes bonnes graces, afin de le gagner lui même & fa Nation , à la feule & véritable Eglife, qui eft celle de Jefus-Chrift. Pour réuffir dans- ce projet , ils crurent devoir commencer par fe procurer un établiflement à Eri* van. , où ils fuifent à portée- da

« 이전계속 »