페이지 이미지
PDF
ePub

de fon entrée, & les logemens qu'il devoir habiter,avec fa fuite, dans la capitale de l'Empire. Le tout ayant été réglé à la fatiftfa&ion de notre Ambaffadeur, & fes équipages étant prêts, nous nous mîmes en chemin pour arriver à Hifpaham. Nous y entrâmes le <? Décembre, après foixante-cinq jours de marche depuis notre départ de Chamaké jufqu'à Hifpaham.

Cette Ville Impériale eft fi célébre dans tout le monde, & fi connue par les relations des Voyageurs,& parles Dictionnaires Hiftoriques &Géographiques, que d'en vouloir faire ici la defcription , ce feroit faire ce qui a déja été fait plufieurs fois. Les premiers compilateurs de ces fortes de Dictionnaires, difent, que Hifpaham eft bâti fur les ruines de Hécatonpylos, marquée pat Strabon & par Pline, pour fa capitale de la Parthie; & ils le difent fur l'autorité d'Oléarius, qui en cela paroît s'être trompé. Car Ptolémée fixant la longitude d'Alexandrie à 60 dégrés 30. minutes, & celle de Hécatonpylos à 96, dégrés, il s'enfuit que la différence eft de jo. dégrés, 30. minutes: à laquelle fi l'on ajoûte 27. dégrés 64. minutes , qui eft la différence qu'il y a entre les longitudes de Paris , & d'Alexandrie, l'erreur fera de 60. dégrés, 24. minutes. De plus, Ptolémée met Hecatonpylos à 37. dégrés 50. minutes de laritude. Or Hifpaham eft à jo. dégrés 50. minutes. A l'égard de Paris > à 32. dégrés 27. minutes de latitude. Par conféquent Hifpaham eft plus occidental que ne l'étoit Hécatonpylos de 13. dégrés 5:4. minutes, & plus méTidional de 5". dégrés 27. minutes. De plus, cette Ville eft fort avant dans la Carmanie, qui confinoit à la Parthie y par le 33. dégré de latitude. Comme la perfection de la Géographie, & de l'hiftoire naturelle d'un Pays, dont nous avons allez peu de connoiflance, a été l'objet principal qu'on s'eft propofé en rapportant le Journal du Pere de la Maze > on s'eft donné la liberté d'en retrancher cent avantures inévitables dans un long voyage, & qui ne font intéreflantes que pour ceux qui y ont eu part, mais qui font indifférentes à ceux qui les lifent, parce qu'elles ne leur apprennent rien de nouveau , ou qui en vaille la peine. On ne doit pas cependant omettre , que le Pere de la Maze fit ce voyage en Millionnaire, & en homme de fa profeffion ,. entre

tenant l'efprit de piété, & de Religion parmi cette nombreufe troupe de gens à la fuite de l'Anv baflTadeur : fçavoir , inftruifant, exhortant , difant la Mefie, & adminiftrant les Sacremens autant que la commodité du tems & des lieux pouvoient le permettre. Sa préfence empêcha bien du mal, & fes entretiens firent beaucoup de bien.

Lorfqu'il fut arrivé à Hifpa^ ham, il- attendit que Zurabek eût fini les principales affaires de fon Ambaflade, pour lui parler de celles de fa Midi on de Chamaké. Lorfqu'il les vit prêtes à fe terminer, il le fit fouvenir plu* fleurs fois de la recommandation du Pape & du Roi de Pologne en faveur de la Miffion de Chamaké. Zurabek remettoit de jour à autre cette négociation; mais Le jour d'en parler ne venait point. Ce Seigneur étoit du cala&ère de ceux qui n'aiment qu'eux-mêmes & leurs propres intérêts, ôc qui ne fervent leurs amis qu'en paroles vaines & frivoles , parce qu'ils croiroient fe dérober à eux-mêmes les Services qu'ils rendroient aux autres.

Le Pere de la Maze ne vit que trop clairement, .mais trop tard , qu'on ne lui faifoit que de faufles promefles , qui n'aboutiroientà rien. Mais en même tems Dieu lui donna un autre protecteur, d'un caractère bien différent ; ce fut l'Archevêque d'Ancyre, Pierre-Paul Palma, -d'Artois Pignatelly, Duc de S. Elie de l'Ordre -des Garnies DéchaufTés, nommé Vicaire Apoftolique pour les Indes j Ambafladeur du Pape, .de l'Empereur, & de la République de Venife, vers le Roi de Perfe.

« 이전계속 »