페이지 이미지
PDF
ePub

<3u rit Arménien. Les Arméniens établis en Pologne , ô& unisà.l'E? glife Romaine , ontaufl] unrAc'chev.êché à Léopoi.

Le grand Patriarche eft élu à la pluralité des voix des Evêques, qui fe trouvent à Echmiadzin. L'atle de fon élection eft envoyé à la Cour dePerfe, pour en avoir l'agrément du Roi. Cet agrément s'achéte fous le nom fpécieux d'un préfent pour Sa Majefté & pour Tes Miniftres. Mais fi l'ambition & la partialité viennent à partager les fuffrages , ôC à çaufer une double élection, alors lePatriarchat eft mis à l'enchère, ôc adjugé au plus offrant & dernier enchériffeur. Le Roi n'attend pas toujours que l'éle£tion £bit faite , il la prévient quand il veut ; & même fans y avoir égard, il nomme pour Patriarche qui il lui plaît.

Ç iiij

Le Patriarche ainfi nommé, ou agréé par le Roi , prend poffeffion de fa dignité, dont il eft rare qu'il foit dépofé avant fa mort. Lorfqu'il eft une fois monté fur fon Siége, il s'attribue un pouvoir abfolu fur les autres Prélats , Archevêques & Evêques, avec le droit non-feulement de les nommer & de les confacrer, mais même de les deftituer.

Ce droit cependant eft bien refferré par le fait, & réduit uniquement à confirmer les éle£tions qui fe font par les Eglifes particulieres , ou les nominations qui viennent de la part du Grand Seigneur , ou du Roi de Perfe. Le Patriarche confacre la plupart de ces Prélats à Echmiadzin ; il en confacre même plusieurs autres; fans leur afligner d'Eglife propre , & qui font à peu près comme nos Evêques in partibus. C'eft pourquoi il a toujours dans fon Monaftère, & auprès de fa perfonne, plufieurs de ces. Evêques, & quelques autres, forcés par des perfécutions d'abandonner leurs Siéges.

Les revenus du Patriarche font très-confidérables , & montent tout au moins à deux cens mille écus, fans que pour être fi riche, il en foit plus magnifique. Car il eft vêtu Amplement , & porte , comme les Moines, une cuculle & un manteau noir ; fa nourriture eft frugale , vivant en Communauté, & comme fa Communauté ; c'eft-à-dire, qu'il ne mange jamais de viande, qu'on ne lui fert que des légumes , qu'il ne boit point de vin , & qu'on ne lui voit ni train ni équipage. Son grand revenu vient en partie des terres appartenantes à fon Monaftère, & en pattie des contributions de tout fon peuple: mais ce revenct eft prefque tout confumc à acheter de la protection à la Cour , à entretenir le Monaftère, à réparer & à orner des Eglifes, à contribuer aux frais de la Nation, Ôs à payer le tribut pour quantité de pauvres , dont l'indigence feroit une occafîon prochaine d'aban* donner le Chriftianifme.

Tous les trois ans le Patriarche bénit le faint Chrême, & députequelques-uns des Evêques qui fontauprèsde lui, & fans territoire, pour le porter aux Prélats qui ont des Diocèfes , & ceux-ci le diftribuent aux Curés. Cette distribution eft tt ès-fructueufe au Patriarche; car chaque Arménien fe fait honneur & gloire dans cette occafion, de faire un préfent au Patriarche, felon l'étendue defes «noyens. . Outre un Procureur ou Rece*

Veut établi en chaque Eglife par le Patriarche, pour recevoir les gratifications qui lui font faites, il met continuellement en campagne , foi t des Evêques , (bit des Vertabiets,pour lever fcs droits, & pour porter fes ordres. Ces courfes ne font jamais ftériles à ceux qui les font, ils font très-biefl reçus par-tout, fie le préfent ne leur manque jamais. .' i

Chaque Eglife particuliere à fon confeil, compofé des anciens les plus considérables ; ils élifent leur Evêque, & l'élu va fe faire facrer à Echmiadzin.

Ils prétendent avoir droit de le deftituer, s'ils n'en font pas contens , ce qui retient leur Evêque dans la crainte continuelle , ou de fa dépofition dela part du Confeil , ou de l'excommunication de (on Patriarche , laquelle leur eft très-fenûble.,

[graphic]
« 이전계속 »