페이지 이미지
PDF
ePub

Philofophe , & Mamprée. A leur retour de cette Ville , ils s'appliquerent , fous fa direâion & celle de Mefrob, à la traduction des meilleurs Livres grecs, & on leur attribue celle de l'Ancien & du Nouveau Teftament en Arménien , ce qui la rend refpe&able par fon antiquité.

Après la mort du faim Patriarche Ifaac, i oe & dernier Patriarche de la race de faint Grégoire l'Illuminateur, le Patriarchat paffa dans des familles étrangères. Les deux premiers , qui fuccéderent l'un après l'autre au Patriarche Ifaac, & qu'on doit compter pour i ic. & ia.e Patriarches , furent Suormach & Jofeph. L'Hiftoire Arménienne les nomme ainfi, & place dans ces tems , c5eft-à-dire» quatre ans après le Concile d'Ephèfe, le Synode des Arméniens, oùThéodore de Mopfuefte &Do5 dore de Tarfe furent condamnés» Elle nous apprend auffi la fanglante perfécution qu'Ifdeger* des Roi de Perfe, & fon fils Verramus , exercerent contre les Chrétiens ; plufieurs foufFrirent le martyre avec un courage invincible ; le Patriarche Jofeph fut du nombre. On vit alors le commencement des maux que les faints Patriarches Grégoire ÔC Nierces, avoient prédits aux Arméniens. Km , 15e Patriarche , craignant que la Relique de faint Grégoire ne lui fût enlevée, transféra le Siege Patriarchal à Thévin, pour fe mettre hors de la domination des Rois de Perfe. Jean Mântacourt qui lui fuccéda, mit en ordre les prieres & la Liturgie de l'Eglife Arménienne ; il compofa plufieurs Sermons, Prieres & Cantiques ; il reçut le Concile de Calcédoine, félon le té

fnoignage de Nierces de Lampron. Les fix Patriarches qui lui Succéderent, furent Papken , Samuel, Mufce, Ifaac III. Chriftophore I. & Léonce IL Ils perfik terent tous dans l'union avec l'Eglife Romaine. Ainfi depuis faint Grégoire, premier Patriarche des Arméniens , on compte vingt Pa-i rriarches, qui ont confervé pendant 200. ans la Foi chrétienne dans toute fon intégrité.

Les malheureux changemens qui arriverent enfuite à l'Eglife d'Arménie, nous donnent jufte fujet de croire que la Ville de Thévin, où le Siége Patriarchai avoit été transféré , étoit déjà tombée fous la domination des Rois de Perfe ; car le Patriarche Nierces , furnommé Achdaraghenfis, qui fut le 2 ie. tinta Thévin, vers l'an $20, un Conciliabule de dix Evêques, dans lequel il fç déclara pour l'héréfie des Monophyfîtes, foit qu'il eut de l'affection pour cette héréfie, foit plutôt qu'il voulût faire fa cour aux Perfans, qui cherchoient à mettre de la divifion entre les Grecs & les Arméniens, unis enfemble

Îtar leur commune oppofition à 'idolatrie des Perfans. Il ordon-. m de plus dans ce Conciliabule , que les Fêtes de Noël & de l'Epiphanie fe célébreroient toutes deux enfemble le 6. Janvier; qu'on ajoûteroit au Trifagion,que Jefus-Chrift avoit été crucifié pour nous ; qu'on rejetteroit le Concile de Calcédoine, & qu'on ne reconnoîtroit qu'une nature en Jefus-Chrift : ce Patriarche hérétique , qui donna naiflance au fchifme dans fa Nation , eut pout fucceffeurs fept autres Patriarches , qui y maintinrent le même fchifme pendant 112. ansj

fçavoir, Jean IL Moyfe I. Abraham, & Jean III. Gomidas, & Chriftophore 11. L'aire Arménienne commença fous le Patriarchat de Moyfe I. l'an de JefusChrift yji. Il faut convenir ici que l'hiftoire de ces tems eft fort obfcure, & par conféquent peu certaine dans toutes fes circonftances. J'en rapporterai feulement ce que la tradition lui donne de plus yrai-femblable.

Il eft certain que les Arméniens pendant ce premier fchifme, fouffrirent beaucoup des Perfans. L'Empereur Héraclius traverfant l'Arménie , après avoir fait la guerre au Roi de Perfe, & l'avoir vaincu , eut pitié de ce peuple affligé : ayant reconnu que le fchifme étoit la principale fource de fes maux, il entreprit de le détruire. Il aflembla à cet effet en 622. un Concile à Carnyj

V

« 이전계속 »