페이지 이미지
PDF

& qu'étant amoureux d'elle, vous ne voulés pas que personne la

voye que

[ocr errors]
[ocr errors]

voir la Demoiselle. Dans ce tems il arriva deux personnes de leur connoissance qui se joignirent à eux. Après s'être témoignez plufieurs honnêrerez, on fit venir du vin de Canarie, dont on but largemene , sur tout nos deux ri. rivaux, qui noyerent dans cette aimable liqueur le souvenir de leur amour & de leur querelle. · Cecte avanture plut à la compagnie, qui alloit raisonner làdellus, lorsque le second de nos chasseurs dit qu'il sçavoit une histoire fort agreable; les autres le prierent de la dire , & voici de quelle maniere il la raconta.

Valbeau dont je vais vous entretenir est bien le meilleur garçon qu'on ait jamais vû. Il n'a de la vie fait mal à personne, & n'eit sensible qu'à la crainte : ce

n'eit pas qu'à l'entendre parler - il n'ait fait de grandes prouesses

& que son cæur ne Toit semblable à celui des Heros : mais il y a bien de la difference entre les actions & ses paroles; celles · ci font les effets d'un entousiasme qui lui est naturel dans le difcours, & celle-là les productions d'une extrême molesse dans les moindres occasions : vous en allez juger par ce que je vais vous dire. Etant en Allemagne, un de fes amis qui avoir une affaire d'honneur le vint prier de lui servir de fecond. Valbeau feignir aussi tôt d'accepter le parti avec plaisir , & lui demanda con: tre qui. Cer ami le lui ayant dir, Valbeau lui répondit qu'il étoit fâché de ne pouvoir le fer. vir dans cette occasion , parce que la personne qu'il lui nom. moir étoit le meilleur de ses a. mis; & fi ce Gentilhomme, a. jouta, il, me prioit de lui servir de second, contre vous!, je ne: pourrois ma foy pas le refuser. Cet échapatoire, ou pour mieux dire cette gasconnade fit rire celui qui le prioit de lui servir de second · Voici une autre histoire de Valbeau qui n'est pas moins plai fante arrivée à Paris. Comme il sortoit sur les onze heures du foir de chez sa miaîtresse avec laquelle il avoit soupe , à peine eur-il fait cent pas dans la rue', qu'il entendit un homme qui couroit derriere lui en criant au voleur, au voleur. Valbeau se retourna aussi-tôt , & voyang. cet homme qui couroit droit à lui l'épée à la main , gagna promptement au pied : il donna dans une escouade du Guet qui l'ar: rêra, & s'imaginant que c'é: foient des gens qui vouloient le ruer, leur demanda quartier , & leur offrit sa bourse, dans ce temps l'ivrogne arriva qui vou

« 이전계속 »