페이지 이미지
PDF

elle lui répondit favorablement. Quand l'Òpera fut fini, Morton la conduisit chez elle ; comme il étoit tard, elle le retine à sou: per, & lui fit assez bonne chere. Le lendemain il l'alla voir dans le dessein de la régaler à son tour, mais elle ne le voulut pas, & le craira encore mieux que le jour précedent. Le cøur de Morton qui étoit plein d'amour & de reconnoissance, cherchoit à tous momens les occasions de: lui en donner des marques. Leo. nice, qui avoit son dessein , les éludoit adroitement. & ne lui accordoit que ce que l'honnê... teté pouvoit permettre : cette conduite ne fervoir qu'à redoubler la passion de Morton. Il etoit dans une langueur extrême, & auroit donné toute chose au monde pour pofleder cette bel. le. Tandis qu'il étoit ainų pene.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

plaisir. J'en sçai quelques - uns qui ont fait fortune au jeu , & quantité d'autres qui ont été rui: : nez par les femmes. :

Si Meronte n'avoit jamais eu d'amour dereglé pour les femmes, il auroit plus de vinge mille livres de rente , & ne feroit pas à la charge de ses parens & de fes amis.

Si Forceville avoit eu autant de jugement qu'il avoit d'esprit ; il n'auroit pas mangé le fond de quatre-vingt mille livres de ren. te avec des femmes de débau. ches, & ne seroit pas more comme un milerable dans un grenier. 1

- Termofile étoit de grande maison ; il avoit eu une des plus belles charges de l'armée, &auroit fait fortune, si fa conduite eût répondu à son bonheur : mais le désordre de ses passions

« 이전계속 »