페이지 이미지
PDF
[ocr errors]

che, une petite boëte d'agate rientale garnie d'or, & enrichie de pierreries, dans laquelle il y avoit un colier de perles de dóuże mille francs , deux pendans d'oreilles de parcille valeur , & une croix de dianians de cinq cens pistoles. Après luy avoir fait voir ces bijoux, il voulur luy en faire prefent avec la boëte. Mais la De. moiselle qui sçavoit que qui prend s'engage, refusa le tout, quelque priere que le Prince luy fit de l'accepter: Ce procedé étoie fort honnêre de part & d'autre ; car fi d'un côté ce Prince fit voir sa generofité par son present , la Demoifelle ne fit pas moins paroître la fienne en le refusant. Si le refus de la Demoiselle n'accommodoit pas l'amour de ce Prince , du moins il ne pouvoit s'empêcher d'avoir pour elle beaucoup d'estime. En effet, il luy dit que

[ocr errors]

un Convent pour quelque tems; ou bien d'aller à la campagne , esperant que le tems l'effaceroit de la memoire de ce Prince. Elle profita de cet avis; & dès le len. demain elle partit avec sa parente, & s'en alla à Rennes en Bretagne chez une Tante qu'elle y

avoit, dont elle étoit heritiere, , qui fut ravie de la voir. · Cependant le Prince alloit tous les matins à saint Roch, & les a près-dînées aux Tuilleries, esperant d'y rencontrer la Demoiselle; mais voyant qu'il ne pouvoit : -la trouver , il crut qu'elle étoit malade , & il envoya chez elle s'informer de l'état de sa santé. On luy dit qu'elle étoit allée à Toulouse, & qu'elle ne reviendroit de long. tems : il écrivit aussi-tôt en ce pays-là , & n'en recevant aucune nouvelle certaine qui l'accommodât , son amour diminua peu à

peu

peu, & ne songea plus à la Demoiselle.

Avant que Mademoiselle, de Sifvacane partît de Paris , elle prit congé du Chevalier de Bachimont, auquel elle fit confidence du sujet de son départ, & du lieu où elle alloit. Elle luy recommanda s'il luy écrivoit, de ne pas mettre son nom sur le dessus de fes lettres , & de mette seulement à Mademoiselle Dupont,chez Madame de Surville à Rennes , & de figner de la Salle. Après avoir pris ces précautions ils s'embrasserent tendrement , & re dirent adieu. Elle partit le même jour , & il y avoit plus d'un mois qu'elle: s'en étoit allée, sans que le Chevalier eût reçû de ses nouvelles : il ne fçavoit à quoy attribuer son filence. Il étoit dans une inquietude extrême: enfin ne pouvant plus vivre en cet état , voicy la lettre qu'il luy écripit. .

« 이전계속 »