페이지 이미지
PDF

nir que le foir par une porte de derriere , dont elle luy envoya une clef, en l'assurant qu'il n'y auroit auprès d'elle ni fâcheux ni jaloux, Le Galant reçut cetto nouvelle avec beaucoup de joye, & ne manqua point de se rendre chez la Dame comme ellę luy avoit mandé. Ils ne furent pas plutôt ensemble, que le mari qui avoit double clef de toutes les portes, entra dans la chambre où ils étoient ; & les trouvant dans un état où son honneur étoit le plus offensé, il s'écria , ah! infâmes , il faut perir, En achevant ces mots, il se jetta sur eux, & d'un seul coup d'épée, les facrifia à sa vengeance : en forte qu'ils moururent quelques momens après, fans pouvoir attendre: up Confesseur, qui arriva comme ils venoient d'expirer. Cette vio lenge avoiy tellement animé leurs: parens contre le mari, qu'ils lui firent un procés criminel, prétendant que c'étoit un assassinat plutôt qu'une juste punition. Mais la Cour ayant été informée de la verité du fait , renvoya le mari absous, & luy adjugea tous les biens de la femme. Peu après ennuyé de viyre dans la continence, il voulut se remarier ; & bien qu'il fût très-riche, très - agreable', & très - bel homme, la mort de la femme avoir jetté une telle épouvante parmi toutes les autres, qu'il n'en trouva aucune qui osât l'accepter pour mari.

Comme nous venons de rapporter la cruauté d'un mari envers sa femme, nous allons dire celle d'une femme envers son mari, qui est bien la plus grande qu'on ait peur-être jamais vûe.

Le Chevalier de Bachimont en chemin faisant, fut surpris de

trouver

trouver un' objet qui excita' fa compassion ; il vit d'un côté un homme mort , & un autre prêt à rendre les derniers soupirs. Une femme étoit sur celuy qui étoit encore en vie ; & en mettant les doigts dans ses playes pour en faire sortir le sang avec plus d'abondance, tâchoit d'avancer sa fin. L'homme mourant voyant aprocher le Chevalier, luy demanda secours ; ce qui l'obligea de mettre pied à terre : la femme craignant de recevoir la punition de la cruauté, s'enfuit. Le Cheyalier après avoir fait bander les blessures de cet homme par son Ecuyer, luy demanda ce qui avoit obligé cette femme à se porter à une inhumanité si peu convenable à son fexe ? Monsieur ; répondit-il, c'est une ingratte que j'ay épousée ; & quoiqu'elle eût beaucoup moins de bien que attaché derriere la chaise de pofte, & accompagna cei homme chez cet Hermite. Cependant comme cette femme apprehendoit que son crime ne fût découvert, elle alla trouver ses freres, qui demeuroient dans une maison prochaine, elle leur persuada que son mari & l'homme mort. étant ensemble , avoient été attaquez par des voleurs, qui en avoient tué l'un, & tellement bleffé l'autre , qu'il y avoit peu d'esperance de fa vie, & les exhorta à punir ces prétendus sce

[ocr errors]

lerats. Son deffein étoit de faire .. tuer par ce moyen le Chevalier , son Ecuyer & le poftillon , qui étoient les seuls témoins de fa cruauté. Les freres de cette Me. gere , au nombre de trois , ayant donné créance à son recit, se laiflerent conduire au lieu du combat. Ils trouverent le Che.

« 이전계속 »