페이지 이미지
PDF

Maîtresse , & en parloit à tous ceux qui avoient encore quelque commerce avec luy. Enfin se trouyant un jour avec une Dame en qui il avoit de la confiance, & qu'il ne pouvoit se dispenser de voir quelquefois, après qu'elle euf écouté à l'ordinaire ce qu'il avoit à luy conter de lugubre, elle tâm cha de luy inspirer d'autres sentimens queceux qui l'entretenoient dans les reflexions chagrinantes, qu'il faisoit fans cesse. C'étoit une de ces femmes qui sont nées pour

obliger, & qui n'aimant que la - joye, ne, pouvoit fouffrir que leurs Amans souffrent. Elle luy dit agreablement que l'Amie de sa défunte Maîtresse, à qui il rendoit de si frequentes visites , avoir

plus capable que fa mere, d'adoucir ses déplaisirs ; qu'elle avait du bien, de l'esprit, de la fagelle;

[ocr errors]
[ocr errors]

: voit être cru plein d'amour sur sa

parole , en quelque lieu qu'il le 'déclarât, sans qu'on fût en droit

d'en exiger de plus grandes preu

I

:

[ocr errors]

pour le mariage. Elle n'en marqua aucune, & comme elle avoit l'elprit solide , tout avoit contribué à la détromper de ses jolis hommes , qui fiers du brillant de deur jeunesse , en regardent les défauts comme des vertus utiles à pratiquer. Sa beauté & les agréMens de la personne, luy avoient attiré depuis deux ans cinq ou fix. Amans de cette espece , qui tous, plus fous les uns que les au-, tres, avoient déserté, après avoir

mour au délà de tout ce qu'on peut imaginer. Leur conduite évaporée , & le peu "de fermeté qu'ils avoient elle à loûtenir leurs premieres protestations , luy aevoit fait voir avec admiration la

fidelité du Baron , que la mort même, malgré l'aversion que l'on a pour tout ce qui peut en offrir l'image, avoit été incapable d'é• branler.

« 이전계속 »