페이지 이미지
PDF
ePub
[ocr errors]

on eft effrayé à la vûë de ses pechez ou des Jugemens de Dieu, il faut dire avec Da- PS. 1234 vid ? Si iniquitates obfervaveris V3 Domine , Domine quis fubftinebit? Si vous examinez nos pechez à la rigueur, Seigneur, qui pourra foûtenir votre présence ? Non intres in judi- Ps. 1421 cium cum servo tuo , quia non justificabitur in conspectu tuo om. nis vivens : N'entrez point , ô mon Dieu, en jugement avec vôtre Serviteur; car nul homme vivant ne paroîtra juste devant vous. Quand on se sent touché à la vûë de ses pechez, il faut dire avec le même : Cor contritum ew humiliatum, PS. son Deus non defpicies : Seigneur via vous ne mépriserez pas un cæur contrit & humilié. Quand on se sent pressé du desir d'aimer Dieu & de le

posleder , il faut dire : Quid 88.72. mihi eft in cælo e à te quid vor v?l lui super terram , Deus cordis

mei: Qu'y a-t-il pour moy au Çiel , & que desirai-je sur la terre, hors vous qui êtes le Dieu de mon cæur ? On en peut former de semblables sur tous les autres sujets.

*8888888888

- CHAPITRE VIII.

De l'esprit de mortification en

des pratiques d'abnegation qui

Je peuvent fairę chaque jour, Comme la vie Chrétien

une pour être reglée con formément aux maximes de l'Evangile, doit être un exerçice continuel de mortifica, ţion ; & que souvent on n'a ni

assez de courage, ni assez de force pour l'exercer dans des choses importantes & difficiles ; rien n'est plus necessaire que de s'accoutumer à la pratiquer dans les chofes communes & ordinaires. On se fait par-là une fainte habitude de ne point agir par humeur & par les mouvemens de l'amour propre : de ne point obéïr à ses passions, lesquelles étant presque toûjours dereglées gâtent ordinairement les actions les plus louables & les plus saintes, &nous font faire une infinité de fautes. Cet exercice nous faisant peu à peu mourir à nous-mêmes, établit en nous l'empire de la grace, & dětruit celui de la nature & de l'amour propre.

C'est pour cela que la pratique de l'abnegation dans les plus petites choses est extrêmement recommandée par tous les maîtres de la vie fpirituelle, & qu'ils la regardent comme un moyen tres-propre , pour faire arriver une ame en peu de temps à une trés-haute perfection. C'est aussi pour cela que l'Auteur du Livre de l'Imitation de Jesus-Christ, dit que ce n'est pas une chose peu importante que de se renoncer continuellement dans les moindres choses. I : Cette espece de mortificare tion a sur tout deux avantages. Le premier est , qu'étant moins exposée aux yeux des hommes, elle est moins exposée à l'orgueil & à la vanité. Le second est, que les occasions de la pratiquer se trouvant presque à tous mo. mens, quand une ame est fidelle à les embrasser, elle vit dans un exercice presque continuel de mortification', & dans un sacrifice perpetuel d'elle-même ; ce qui est une grande avance & une dispolition trés-avantageufe pour pouvoir arriver au pur Amour de Dieu.Blofius,ce grand maître de la vie fpirituelle, a fait sur cette matiere un excellent Traité qu'on peut consulcer. Pour mieux faire com“prendre en quoy consiste cer esprit de mortification & de quelle maniere on peut s'y exercer, nous marquerons ici diverses occasions qu'on peut avoir chaque jour de pratiquer cette vertu ; & celles que nous rapporterons serviront à en faire connoître une infinité d'autres , où cette même

« 이전계속 »