페이지 이미지
PDF
ePub

aller au tombeau, que cette nuit-là même nous pouvons mourir, comme il arrivera á plusieurs autres, qui paroisTent se porter ausli-bien que nous. Il faut ensuite sonder nôtre cæur pour voir si nous sommes dans la disposition où nous voudrions être , s'il falloir paroître devant Dieu; & fi nous n'y sommes pas , prendre les mesures les plus promptes & les plus seures pour nous y mettre ; le principal acte de la prudence Chrétienne étant d'être à tous les momens disposez à la mort, puisqu'à tous les mom mens elle peut arriver , & que les suites d'une mauvaise mort sont irréparables & éternel

En se couchant il faut of frir à Dieu le repos qu'on va

les.

prendre , & prier nôtre Ange Gardien de veiller sur nous, afin qu'il ne nous arrive rien pendant la nuit qui puisse loüiller la pureté de nôtre coeur. Il y a des ames ferventes , qui pour suppléer autant qu'il dépend d'elles à la perte d'un temps si considerable qu'elles vont être sans penser à Dieu & sans l'aimer, unifsent leurs cours avec celui de Nôtre-Seigneur Jesus-Christ, & offrent au Pere Eternel tous les Actes d'adoration, d'amour & de remerciement que ce divin ceur produira pendant tout le temps qu'el. les seront ensevelies dans le : sommeil. Cette pratique est trés-bonne , & ne peut que nous rendre fort agréables à Dieu,'; ;

CHAP.

[ocr errors][merged small]

T 'Examen particulier difLfere de l'examen general, en ce que dans l'examen general la recherche qu'on fait de ses fautes, s'étend d toutes celles qu'on peut avoir commiles.; au lieu que dans l'examen particulier, on s'attache à un seul défaut, dont on entreprend de se corriger.

L'usage en est d'une extrê. me utilité, & on peut dire que c'est le moyen le plus efficace pour vaincre nos passions & pour déraciner nos mauvai. fes habitudes. C'est pour cela

que les Saints en ont tant re. commandé la pratique, ayan reconnu par leur propre ex. perience l'utilité qu'on en pouvoit retirer. C'est par-là que saint Ignace, celui qui nous a tracé les regles d'une fi fainte pratique, est arrivé à une pureté de conscience fi admirable , à une connoisa fance si claire de tout ce qui fe passoir dans son interieur, & à un fi grand empire fur ses passions & sur tous les mouvemens de son cøur.C'est par l'usage de cette même pratique que faint François de Sales , qui étoit d'un tem. perament vif & prompt, & naturellement porté à la colere, devint le plus doux & le plus moderé des hommes, L'examen particulier qu'il fit pendant plus de dix-huit ans fur la douceur & sur le défaut qui lui est opposé,produisit en lui cet heureux changement.

La matiere de cet examen doit être , ou une vertu qu'on veut acquerir, ou un vice qu'on veut combatre : ordinairement ce doit être le vice qu'on regarde comme le dé. faut principal & la passion do. minante, ou celui qui a dans nous des suites plus fâcheuses; foit par le nombre & la grieveté des fautes qu'il nous fait commettre ; foit par le danger où il nous met , ou de ne pas faire nôtre falut, ou de ne pas arriver à la perfection que Dieu demande de nous. Mais il ne faut pas même se contenter de l'attaquer en general, il est encore mieux d'examiner en particulier tous les mauvaiseffets qu'il peut avoir

« 이전계속 »