페이지 이미지
PDF
ePub

ceux qui tiennent sa place à nôtre égard, & que de leur desobeïr, c'est pareillement

desobeïr á Dieu. Qui vos audit Luc. 10. me audit , & qui vos fpernit me v16

fpernit.

Saint Paul expliqué admirablement quelle est là-dessus l'obligation des serviteurs : Serviteurs, obéissez avec crainte & tremblement, dans la fimplicité de votre cæur, à vos Maitres selon la chair comme à Jesus. Chrift: ne servant pas seulement fous leurs yeux comme gens qui 'cherchent à plaire aux hommes, mais faisant fincerement la volonté de Dieu comme ferviteurs de Jesus-Christ , les servant de bon cæur comme si c'étoit le Seigneur & non- pas les hommes, étant persuadez que toute forte de

bien que chacun aura fait, soit : qu'il soit esclave ou libre, le Sei.

gneur le lui rendra. Saint Paul enseigne par ces paroles, l'obligation qu'ont les ferviteurs d'obéïr, la maniere dont ils doivent obéir , & les motifs qui les engagent à obéïr. 1o. Il veut qu'ils s'accoûtument à regarder Jesus . Christ dans la personne de leurs Maîtres, & que non - seulement ils leur obéissent pour l'amour de lui, mais qu'ils se persuadent que c'est à lui proprement qu'ils obéissent. 20. Qu'ils doivent par consequent obeïr non. seulement avec respect & avec crainte , mais encore avec affedion & de tout leur cæur. 3°. Qu'ils ne doivent pas douter qu'ils ne fassent la volonté de Dieu, quand ils executent ce que leurs Maîtres leur ordonnent, & que ce qui leur eft ordonné n'est point con

traire à la Loy de Dieu. 4°. Que Dieu lui-même récom. pensera les services qu'ils auront rendus à leurs Maîtres dans cet esprit & pour l'amour de lui.

Les serviteurs doivent correspondre à la charité que leurs Maîtres ont pour eux, en les servant avec affection. Les paroles de saint Paul, que nous venons de citer, le marquent expreflément. La reconnoissance même & la rai. son les y engagent. Ils ne doi. vent donc pas servir en esclaves, mais en Chrétiens ; ils doivent regarder leurs Mai tres comme leurs peres; avoir pour leur personne une affection sincere & respectueuse; menager leurs interests avec soin, empêcher qu'on ne leur falle tort, les avertir fi les au

res domestiques leur en font. Ils doivent se rendre assidus auprés d'eux autant que leur employ l'exige, prévenir leurs desirs, étudier leurs inclinations, enfin ne rien negliger de tout ce qui leur peut plaire, sans cependant déplaire à Dieu pour contenter les hommes.

Enfin les serviteurs doivent avoir de la fidelité pour leurs Maîtres. Cette fidelité confiste, 1°. A éviter toutes sortes de larcins, même les plus legers; car des petits larcins on tombe insensiblement dans les grands , selon ce que JesusChrist dit lui-même, qué quiet n'est pas fidele dans les petites v choses, le sera pas aussi dans les grandes. Les loix qui punifsent si severement les moindres larcins domestiques, font

bien juger qu'elles ne regaré dent aucun larcin comme perit, dés qu'il est fait par un. domestique, à cause des suites & des consequences que ces fautes legeres peuvent avoir, 2°. A ne point se servir de compensations cachées & secrettes, lesquelles sont juftement condamnées par les loix, & qui font ordinairement des larcins palliez & de veritables injustices, les domestiques se faisant sans raifon & sans autorité juges dans leur propre cause, & cherchant souvent à se dédommager d'un tort qu'on ne leur a point fait, ou d'un profit qui ne leur est pas dû. 3. A conserver le bien de leurs Maîtres, à ne rien laisser perdre ou gâter par leur faute , à ne rien donner aux autres sans

« 이전계속 »