페이지 이미지
PDF
ePub

par des personnes parées fort immodestement , qui donnent aux maximes pernicieuses qu'elles débitent dans les rôles qu'elles joüent, tout l'agré. ment du chant & de la declamation, & qui ne prennent peut-être que trop souvent les passions qu'elles semblent feindre, ou du moins qui ne travaillent qu'à les inspirer aux autres.

Ces représentations donnent lieu à des rencontres & à des entrevûës trés-fatales à l'innocence. On y vient avec un cæur fort disposé à recevoir les impressions les plus fâcheuses. Îout ce qu'on y voit, & tout ce qu'on y entend excite & entretient ces impressions. Parmi tant de dangers & tant d'écueils , comment la vertu & l'innocence

[ocr errors]

pourroient-elles se soûtenir & le sauver ? La sainteté la plus affermie & la plus consommée tremble , & ne se croit pas en assurance dans les retraites les plus écartées. Saint Jerôme, & tant d'autres se plaignoient que les phantômes des objets dangereux , qui s'étoient autrefois peints à leurs yeux, venoient les affaillir jusques dans leurs grortes, jusqu'au milieu des exercices de la plus rigoureuse penitence, & les auroient mis. en danger de succomber, s'ils n'avoient été soûtenus par le souvenir continuel des Juge. mens du Seigneur : & de jeu. nes personnes avec une vertu trés-foible, avec des passions fort vives & un cæur fort tendre, se croiront assez fer-més pour s'exposer à un dan.

ger si certain & si évident !

Aussi ne connoît - on que trop par une triste experience, quelles sont les suites de l'as fiduité qu'on a à ces spectacles. L'oubli de Dieu, l'éloignement des Sacremens, la negligence de ses devoirs, le libertinage & l'irreligion; voi. là où ces funestes divertisse. mens conduisent ordinairement ceux qui y assistent : du moins n'arrive-t-il pas communément qu'on y perde le précieux trésor de la grace, & que la pudeur y reçoive des atteintes mortelles , 'ausquelles on ne peut presque plus apporter de remede ? Une jeune personne vient au spectacle, comme dit S. Cyprien, avec un cœur encore pur & chaste, & elle en fort avec un cæur tout gâté & tout cor

rompu. Tant d'images dans gereuses qui restent dans l'ef. prit , & qui donnent naissance à une foule de mauvaises pen. sées ; tant de vers tendres & de chansons passionnées , qui font autant de leçons d'un a. mour prophane & criminel, & dont le souvenir, qui ne peut presque plus s'effacer, fait couler sans cesse dans l'ao me un poison subtil & mortel; c'est ce que la jeunesse en rapporte , & ce qui cause ensuite cette corruption de meurs, dont on ne peut trop gemir,

CHAPITRE IX. De l'usage qu'on doit faire des

Croix.

Elon les vrays principes de Dla Religion, ce n'est pas un malheur pour un Chrétien de souffrir & d'avoir en cette vie quelque Croix à porter, puisque Jesus-Christ nous asa sure, qu'heureux sont ceux qui souffrent , & qu'on ne peut être son Disciple sans porter sa Croix : mais c'est un grand malheur de ne pas souf. frir Chrétiennement, & de ne pas faire un bon usage de fes Croix: Les fouffrances sont le trésor caché de l'Eyangile, que tout le monde

« 이전계속 »