페이지 이미지
PDF
ePub

ployez à reciter quelques Prie. res vocales, ou bien à faire quelques reflexions sur la Fête ou sur l'Evangile du jour..

Comme le temps où se font toutes les actions de la journée doit être reglé autant qu'il se peur, il faut que celui où l'on va à la Meffe le foit aussi , & ordinairement parlant, il est plus avantageux d'y aller de bonne heure , parce qu'on y trouve moins de monde, & qu'on y a moins de sujets de distraction ; outre que le matin on a naturellement l'esprit plus recijeilli.

PI

8:88esare GREEBER:
CHAPITRE IV.

Du Repas.
Voyque le repas soit

une action toute naturelie, & qui ne doit pas être mise au nombre des actions de pieté, neanmoins comme c'est une action qui se fait tous les jours, & que saint Paul nous avertit lui-même, que nous devons la sanctifier aussi-bien que les autres actions de la vie Chrétienne, on a cru en devoir parler ici, & marquer de quelle maniere on doit en effet la fanctifier. On expliquera pour cela les régles qu'il y faut observer , & les défauts qu’on y doit éviter.

Premierement, avant que de se mettre à table il faut élever son cæur à Dieu & purifier son intention, ensorte que dans une action si balse & qui nous est commune avec les bêtes, on envisage veritablement la gloire de Dieu , ainsi que faint Paul, comme on vient de le dire, le prefcrit en sa premiere Épître aux

Corinthiens : Soit que vous 20.03i mangiez ; soit que vous beuviezo

dit-il, ou que vous fafiez quel que autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. Or c'est rap. porter à la gloire de Dieu cette action , que de prendre la nourriture pour conserver fa santé, pour reparer ses forces & les employer ensuite au service de Dieu , à l'exercice de sa charge ou de fon employ, & à l'accomplille.

1. Cote

ment des devoirs que la Providence nous a imposez.

Quand on en use ainsi, le re'pas, aussi-bien que les actions qui regardent le culte de Dieu , devient une action sainte & surnaturelle. Secondement, il ne faut pas manquer d'observer l'usage si faintement & fianciennement éc tabli, de faire avant le repas une courte priere, pour demander à Dieu qu'il benisse lui-même les viandes qu'on va prendre. Nôtre-Seigneur nous en a souvent donné l'exemple , selon ce qui est rapporté en quelques endroits de l'Evangile , & la raison seule nous doit inspirer ce sentiment. On ne doit pas. non plus aprés le repas manquer à remercier Dieu des Soins & des bontez de la Pro

vidence toûjours appliquée à pourvoir à nos besoins & à nous fournir chaque jour les choses necessaires à nôtre nourriture ; car tout ce qui ý sert est un effet de la libe. ralité.

Les défauts qu'il faut éviter dans le repas, sont l'intemperance, la sensualité & le trop d'avidité. Premierement, on doit éviter l'intemperance : le boire & le manger dans l'ordre de la Providence font necessaires pour entretenir la vie , & on ne doit se servir de l’un & de l'autre que par rapport à cette fin. La necessité & la raison doivent donc en regler l'usage, & c'est contrevenir à l'ordre de Dieu , & tomber dans un peché considerable, que de se laisser aller à des excés, qui bien loin de

« 이전계속 »