페이지 이미지
PDF
ePub

& n'en prendre qu'autant que le devoir, l'obéissance ou une charité bien reglée l'exigent de nous : car dés-là que les occupations sont excessives, elles dislipent ordinairement l'esprit & désechent le cæur. Cinquiémement, s'accoûtu. mer autant qu'on le peut à élever son cæur à Dieu au commencement de chaque action pour la lui offrir , en lui disant : Tout pour vous, mon Dieu, tout pour vous : , & fi cette action dure un temps considerable , il est bon même dans le cours de l'action de renouveller quelquefois cette intention. Sixieniement , se faire un usage frequent & familier des Orai. fons qu'on nomme jaculatoires. Cet usage est fort recommandé par tous les maîtres

de la vie spirituelle. Ces Prieres courtes & ferventes arrê. tent la dissipation de notre esprit & nous remettent dans la présence de Dieu ; ce sont des étincelles qui rallument la ferveur du feu de l'Amour de Dieu qui s'éteint ; ce sont des aspirations qui sont à l'a me ce que la respiration est au corps, qui la rafraichissent & la vivifient ; ce sont des traits qui partent d'un cæur enflamé , & qui vont pour ainsi dire jusques au Cæur de Dieu , pour en revenir encore plus ardents & plus capables d'embraser le même cæur d'où ils sont partis ; ce sont des soupirs d'une amé qui aime Dieu , mais qui voudroit encore - l’aimer davantage ; enfin ce sont des moyens trés - propres pour unir l'ame à Dieu, & pour en. tretenir dans elle la paix, le recüeillement & la devotion.

Il y a trois choses à obferver sur ces Qraisons jaculatoires. La premiere, est qu'elles doivent être moins le fruit de l'étude ou des reflexions de l'esprit , qu’un ef

fet de l'onction celeste &une - expression des sentimens du

cæur : enforte que les meilleures sont celles qui partent du caur , sans que l'esprit y ait presque aucune part. La seconde est, qu'il est bon cependant d'en avoir quelques unes de prêtes, que la memoire puisse nous fournir au besoin pour ranimer la ferveur, lorsqu'on sent qu'elle se perd, & qu'on tombe dans le relâchement. La troisiéme est, que comme les disposi

tions

tions où ces Oraisons jaculatoires peuvent nous être utiles, sont differentes , il est à propos d'en préparer , qui Toient conformes aux divers besoins,où nous pouvons nous trouver. Elles ont une onction particuliere lorsqu'elles sont tirées de l'Ecriture, & les Pleaumes de David peu. vent sur tout nous en fournir un grand nombre; ainsi saj nous nous sentons abbatus par la défiance ou par une crainte excessive sur notre fam! lụt, nous dirons avec ce saint: Roy: Inte Domine, speravi,non P5.30: VI confundar in aternum : Seigneur j'ay esperé en vous, je ne serai jamais trompé dans mon. esperance : ou avec le même : Domiņus illuminatio mca ca la. PS: 26.01 lus mea , quem timebo? Domi. nys protector vitæ meæ à quo

trepidabo? Le Seigneur est mon salut & ma lumière , qui puis. je craindre ? Il est le protecteur de ma vie , qui pourra me faire trembler ? Quand on se fent pressé de quelque violente tentation, on peut dire avec le même Prophete: Deus in adjutorium meum inten. de, Domine ad adjuvandum me feftina : Seigneur venez à mon aide, hâtez-vous de me se.

courir : ou avec les Apôtres ; : Mat. 8. Domine falva nos, perimus: Sei125 gneur sauvez-nous, nous som

mes perdus. Quand on fent fes miseres & les besoins, il

faut dire ; Ego vero egenus ca pl.69u6pauper fum, Deus adjuva me. PS. 6.2 Miserere mei quoniam infirmus

fam : Je suis pauvre & dạns l'indigence, Seigneur secourez-moy. Ayez pitié de moy parce que je suis foible. Quand

« 이전계속 »