페이지 이미지
PDF
ePub

A B R É GÉ

DE L'HISTOIRE

DES

PLANTES USUELLES.

+

LIBRAIRES ASSOCIÉ S.

CH, G. LE CLERC, Libraire,
P. Fr. Didot jeune, Imprimeur,
SAMSON, Libraire, :

Quai des Augustine.
FOURNIER aîné, Libraire,
Nyon aîné, Libraire, rue du Jardinet.
BAILLY, Libraire, rue Saint-Honoré.
CL.-JACQ.-CH. DURAND, Libraire, rue du Foin Saint-Jacquesa

DE L'HISTOIRE

DES

PLANTES USUELLES,

DANS LEQUEL ON DONNE
Leurs Noms différens, tant françois que latins ;

la Manière de s'en servir; la Dose & les prin-
cipales Compositions de Pharmacie dans lef-
quelles on les emploie.

Par feu PIERRE-JEAN-BAPTISTE CHOMEL, Docteur-

Régent & ancien Doyen de la Faculté de Médecine de
Paris , Conseiller-Médecin ordinaire du Roi, Allocié vétéran
de l'Académie royale des Sciences.

NOUVELLE ÉDITIO N.

A PARIS,
CHEZ LES LIBRAIRES ASSOCIÉS.

M. DCC LXX X I I.
Avec APPROBATION, ET PRIVILÈGE DU Rol.

[ocr errors]

En donnant au public cette édition des Plantes usuelles, mon projet nétoit d'abord que de donner la vie de mon père, renouveler un livre recherché & qui manquoit, corriger un grand nombre de fautes d'impression qui s'étoient glissées dans la dernière édition, ajouter enfin les vertus de quelques remèdes nouvellement découverts. Mais en travaillant, j'ai cru ne devoir pas me borner à cette première idée. Ce livre étant destiné pour des étudians ou pour des personnes charitables qui, lois des secours de la médecine, se font dans leur terre une pieuse occupation de soulager les pauvres malades , les inftru&tions qui étoient écrites m'ont paru trop resserrées; mon père dans ses leçons les étendoit d'avantage : j'ai fait ce qu'il auroit fait lui-même , s'il eût donné cette édition.

Les remèdes qui ont besoin d'être mieux connus sont sans contredit les purgatifs, les cordiaux, les fébrifuges, les carminatifs, les anciscorbutiques, les hépatiques & les narcotiques, parce qu'ils sont du plus fréquent usage. Ainfi j'ai donné sur ces remèdes des éclaircissemens préliminaires qui m'ont paru utiles, toujours sans esprit de réforme & de décision, qui à tous égards ne me conviendroit pas, & fans prétendre faire mieux que ce qui étoit déja fait.

C'est dans la même vue que j'ai laissé dans son entier la classe des Plantes vulnéraires; & j'ai laissé subfifter les dénominations de vulnéraires apéritives, de vulnéraires aftringentes, & de vulnéraires detersives. En cela j'ai refpecté l'ancien usage; il est néanmoins constant, ainsi que mon père l'avoit remarqué, que la plupart des Plantes vulnéraires crues astringentes sont plutôt apéritives & détersives, & que quelques Plantes apéritives étant coniques, c'est-à-dire, redonnant du reffort aux fibres relachées, deviennent aftringentes; car l'efficacité des remèdes

« 이전계속 »