페이지 이미지
PDF
ePub
[ocr errors]

co

COM E DI E.

VALERE, Elic t'aime ?

FRONT IN

Oüi, Monsieur , & faic bien pis encore,
Elle m'épouse.

VALERE
Bon !
FRONTIN.
Vôtre Valet Frontino

are pourroit écre vôtre oncle ou bel-oncle demain,

VALERE Quoy sesicusement :

FRONTIN.

La chose est ferieuse,
Je suis de taille à rendre une vieille amoureufe.

VALERE.
Sans douce. Mais enfin pour épouser d'abord ,
Il faut connoître un homme,

FRONTIN.

Elle me connoic forc. Un mois de Lansquenet fait bien connoître un

homme. Me disant d'un Pays d'entre Paris & Rome , J'ai pris d'abord un nom....nom à demi connu Là... comme en prennent ceux qui n'en ont jam.. mais eu.

VALERE. Çommenç ce nomme-t-on ?

FRONTIN.

C'est le Chevalier Clique,
Nom noble. Elle me croit d'une famille antiques

VALERE.
Je ne puis revenir de mon éconnement.

FRONTIN.
Bon, ce n'est encor rien : j'ai fait bien plus.
VALERE.

Comment !
FRONTIN.
Voyant que le hazard me donnoit une tante,
Mais qu'il m'en falloit une encore ...

VALERE

Eh bien ?
FRONTIN.

Je tente
Un projet difficile, éconnant , hazardeux.
Dans la même Maison je les vois toutes deux.
Je sçavois, il est vrai, qu'Araminte honteuse
Fujoir sa soeur, depuis qu'elle ettoit amoureuse.
Pour plus de sûreté près de l'autre je prens
Autre nom, autre esprit , airs , habits differens.
D'un grave Sénéchal faisant le personnage,
Disani comme elle un rien d'un con sentencieux,
Comme elle, de l'hymen censeur faftidicux.
Mon nom de Sénéchal, c'est Groux. Je me pre-

sente. Conformité d'esprit charme la prude tante. Auprès d'elle en un mot, Monleur, j'ai réuffi.

VALERE. Quoi donc mon autre ranie?

FRONTIN.

Elle m'épouse augi.

VALERE. Le fait eft fingulier. Mais de leur bienveillance Que prétens-cu cirer?

FRONTIN.

De leur extravagance Nous tirerons, je crois, quelque argent du Dedit, Mais dices - moi commenc fut fait leur double écrit ?

VALERE Voicy. le fait. Tu Içais leurs chicannes cruelles.. Pour reftitution , je n'ai pu tirer d'elles Qu'un peu de fûreté sur leur succession, Sermens de bien tenir leur resolution Contre le mariage entr'elles si conftante: Ce fut ce vou fameux de l'une & l'autre tante ; Qui fe renon vela pour lors à mon profit : Veus d'elles deux Billets en forme de Dedic. Chacune me promer qu'en cas de mariage De fa Succellion elle me dédommage.

Chacup

[ocr errors]

COMEDIE. Chacuu de leurs Billets et de cent mille francs.

FRONTIN. Je tireray parti des Billers. Mais j'entens ... An bon c'est un Laquais de moy , Chevalier

Clique.

*******************************

SCENE I V.

YALERE, FRONTIN, UN

LA QUAIS.

LE LA QUAIS. Le temps prefle , Monsieur ; au Notaire on s'erEt tout feroit perdų, vite déguisez-vous. FRONTIN mettant un furtoit brun di une

perruque noire. C'est qu'il faut que je fois d'abord Sénéchal

Groux. Accendez-moi là-haue chez la cante Araminte, Elle vient de sortir : là je pourrai sans craince Vous instruire de cout.

VALERE.

l'y vais. FRONÍ IN.

Je vous rejoins.

[ocr errors][merged small][merged small]

FRONTIN, UN LAQUAIS.

FRONTI N.
E croïois bien avoir deux jours de temps ay

moins ; Mais couces deux prenant l'argent chez le Notaire, Vont découvrir la meche. Il faut brusquer l'af

faire.

[ocr errors][merged small][merged small]

A

Trait pour trait sa fadeur , sa froide gravité, Je lui plûs. Il ne faut pour plaire à cette lotte, Qu'être l'éco facteur de la fade marotto. Madame..

BELISE.
Ah! Sénéchal, quoi vous êtes icy?
Je rêvois.

FRONTIN.
Vous rêviez ? moi, je rêvois aufli.

BELISE.
Je rêvois au bonheur d'une femme insensible.

mant.

COMEDIE. !

35 FRONTIN. Je révois au bonheur d'un homme incombustibles

BEL IS E.
Qui voit avec froideur l'hommme le plus char.

FRONTIN.
Qui voit avec dédain l'objet le plus aimant.

BELISE
Ensuite avec frayeur confiderant que j'aime,
Je m'étonnois de voir ce changement extrême,
Qu'en moins de quinze jours vous avez fait en
..moi.

FRONTIN. J'envisageois avec une espece d'effroi Qu'en moi vous avez une meramorphose.

BELI SE Tous deux en même temps penfions donc même chose?

FRONTIN. Même chose , & toûjours funpachiċ entre nous.

BELIS E. Quelle démarche , ò Ciel ! vous prendre pour

époux ! Cela me faic crembler.

FRONTIN.

Je frißonne , Madame, Du pas que je vais faire, en vous prenant pour femme.

BELISE. , qui par mon exemple ai maintenu ma soeur Daps le vou qu'elle a fait de bien garder son Elle me respectoic comme la plus parfaice: Me faudra-t-il rougir devant une cadette?

FRONTIN. Moi, qui de mon aîné reprimant les ardeurs, Forçunt au celibat même jusqu'à mes furs y Dans l'Histoire voulois pour distinguer ma place Y mericer le nom d'excincteur de ma race.

Moi

coeur.

« 이전계속 »