페이지 이미지
PDF
ePub

oint cu tilshommes & quatre Bourgeois,mirent au Mont-Vierge un Yaxsi. Sacristain,qui y tenoit lieu d'Abbé , & un de ces Gentilshommes dispolòit de toutes chosés , & nommoit même le Supérieur, qui n'a voit que le titre de Vicaire , & peu d'autorité fur les Religieux > n'aïant pas même le pouvoir de les envoïer aux Ordres. Ce Gentilhomme donnoit les Prieurés de l'Ordre à ceux qui lui en oíFroient davantage, & tout se faisoit au nom du Sacristain, que les Gouverneurs changeoient quand bon leur sembloit: de sorte que le plus souvent c'étoit un Prêtre Séculier,sans science & sans expérience, & quelquefois l'Evêque de Lesina,quiest une ancienne ville ruinée qui appartient présentement à l'Hôpital de l'Annonciade.:

L'Ordre du Mont Vierge se vit par ce moïen à deux doits de fa perte 3 il ne fut pas seulement dépouillé de ses revenus qui étoient considerables,puisque le seul Monastère du Mont Vierge possedoit les Baronies de Mercugliano, Spedaletto,Mugnagno & Quatrelle, avec le Fief de MonteFuícoli , d'où oependoient Li-Felici, San Jacomo , Fertulario , Terra nova , San Martino, & Pietra Delli Fusij mais étant fans Chef , 6c pour ainsi dire fans Supérieur, les Religieux tombèrent dans un grand relâchement, &. les études en furent entièrement bannies.

Les Gouverneurs de l'Hôpital de Y Annonciade,pour faire consentir plus volontiers le Pape Léon X. à l'union qu'ils de» mandoient du Monastère du Mont Vierge & de ses dépendances , à cet Hôpital,représentèrent à sa Sainteté que tous ses revenus ne montoient au plus qu'à trois cens ducats , & qu'ainsi le nombre des Religieux ni l'Observance Régulière ne diminueroient pas dans ce Monastère 5 c'est ce qui sit que ce Pontife consentit à cette union par son Bref de l'an 1515. Mais les Religieux du Mont Vierge appellerent au Pape même de ce Bref qu'ils supposèrent íubreptice & obreptice 3 puisque les revenus du Mont- Vierge se montoient à des sommes bien plus considérables qu'ils n'avoknt exposé au Pape. Ce qui leur fut d'autant plus facile à prouver que fans les revenus des terres de Mercugliano 3 Spedaletto,Mugnano & les autres , on vendoit tous les ans pour trois cens ducats de châtaignes qui se recuëilloient sur la montagne > & pour plus de quatre cens ducats de bois qu'on coupoit au

même même endroit, & que les Religieux avoienc toute jurisdi- Oroiu»<7

ction spirituelle & temporelle dans les terres qui avoient été ^ Q N r" r. ... . 1 1 1,4 .■ ,? .1 , / Vniwi;.

unies a 1 Hôpital de 1 Annonciade, & dont néanmoins il n e

toitfait aucune mention dans le Bref. On n'eut aucun égard
à leurs remontrances, ôí ils-se virent dans la dépendance des
Laïques, ce qui dura jusques fous le Pontificat de Pie V.
Mais avant qu'ils fussent délivrés de cette servitude, Alfonse
Piscicello , l'un des Gouverneurs de l'Annonciade s'étans
trouvé à un Chapitre des Religieux de cet Ordre, & voïant
l'ignorance où il étoit plongé , la plupart des Religieux ne
fçachant même ni lire ni écrire , il leur donna pour Supe-
rieur , en qualité de Vicaire General, le Pere Dom Bar-
Sato Ferrato délia Candida , qui étoit le moins ignorant de
ces Religieux & le plus zélé pour les Observances Réguliè-
res. Ce Vicaire General avec l'assistance de ce Gouverneur,
établit un Séminaire & des études au Mont Vierge , d'où il *"
est sorti dans la fuite de très habiles gens , qui se sont rendus
recommandables dans l'Ordre par leur science & leur pieté.

Jean Loiiis Piscicello étant Gouverneur de l'Annonciade en 1565. les exhortaà reprendre les Observances Régulières & la Règle de saint Benoît qu'ils avoient abandonnée. Ils suivirent son avis j mais ne pouvant exécuter ce dessein» tan& qu'ils feroient gouvernés par des Séculiers,ils eurent recours au Pape Pie IV. pour être affranchis de cette servitude, & députèrent vers ce Pontife le Vicaire Général Dom Barbato , qu'ils élurent dans leur Chapitre comme Procureur pour aller à Rome avec quelques autres Religieux , & ils prirent pour leur protecteur le Cardinal Sforze- Le PapePia IV. étant mort comme ils sollicitoient la restitution du Mont ,Vierge & de leurs revenus, Us n'obtinrent ce qu'ils demandoient que fous le Pontificat de son successeur Pie V. qur> nonobstant les oppositions du Procureur de rAnnonciadey délivra l'Ordre du Mont Vierge du gouvernement des Sécu-t lîers, défendant aux Gouverneurs de l'Annoneiade de s'en? mêler à l'avenir , & cassa l'union qui avoit été faite de co Monastère avec l'Hôpical de l'Annonciadejil le soumit néanmoins au Sacristain de cet Hôpital, pourvu qu'il fùtRégu* Ber & Evêque, comme il paroit par le Bref de ce Pontife dœ 7. Mars 1567. mais il ne rendit pas les revenus du Mony Vierge aux Religieux. II ordonna, seulement que les Gou^r Tome VU

>.—

t) Rdfi! Du verneurs de l'Annonciade donneroient tous les ans àchaque Vj°ro£t" ^eIigieux pour son entretien vingt écus Romains, & que de cinquante trois Prieurés qu'il y avoit alors dans l'Ordre on les réduirott au nombre de dix-huit aux frais de l'Hôpital, qui feroit toutes les dépenses pour faire accommoder les lieux Réguliers 5 afin que les Religieux y pussent vivre en commun & y garder les Observances Régulières. Mais les Gouverneurs appréhendant cjue la dépense des réparations de ces Monastères ne se montattrop haut, firent un Concordat la même année avec les Religieux , par lequel ceux-ci abandonnèrent à ['Hôpital de l'Annonciade environ trois mille ducats de rente 6c l'Hôpital leur céda tout le reste des revenus qui dépendoient du Monastère du Mont Vierge.lequel accord fut confirmé par une Bulle de Pie V. Cependant , comme on n'y avoit pas compris les Vassaux des terres de Mercugliano , Spedaletto , Mugrano , délie Quadrelle&? les autres, sinon qu'on les obligeoit à servir en personne le Mont Vierge,demeurant au surplus fous la jurisdiction temporelle de PHôpital qui devoit nommer les Officiers de Justice. Ces Vassaux appréhendant de perdre leurs privilèges, s'addresserent à ce meme Pontife pour le prier de leur permettre de rester toujours Vassaux du Mont Vierge ,ce que le Pape leur accorda , ordonnant qu'ils ne pourroient jamais •être vendusni échangés, & qu'ils feroienttoûjours Vassaux du Mont Vierge qui en auroitle domaine direct.

Le pouvoir que ce Pape avoit accordé au Sacristain de l'Annonciade fur les Religieux du Mont Vierge,étoitd'aífister à leur Chapitre Général pour 1 élection d'un Vicaire •Général, & les Religieux qui le trou voient grévés par leur Supérieur, pouvoient appeller de leurs Ordonnances à ce Sacristain , qui en jugeoiten dernier ressort. Mais Sixte V. qui avoit succédé à Pie V. croïantqu'il ne convenoitpas que le Sacristain de l'Annonciade, quoique Régulier & Evêque conformément à la Bulle de son prédécesseur, se mêlât des affaires des Religieux du Mont, Vierge , & voïant même que le Sacristain qui étoit pour lors , n'étoir ni Régulier ni .Evêque , exemta tous les Religieux de cet Ordre de fa jurisdiction , lui faisant défense íous peine d'excommunication par fa Bulle de Kan 1588. de fe trouver à l'avenirà leurs £hapitres,ni de ft mêler des affaires de l'Ordre.

[graphic]
[graphic]
« 이전계속 »