페이지 이미지
PDF
ePub

LA LINGERE,

COMÉ DI E.

Le plus beau droit des vertus malheureuses
Eft la faveur des ames généreuses.

J. B. Rouleau.

A C T E I.

1

[ocr errors]

SCENE PREMIER E.
Le théatre représente une chambre.

A LINE, seule.
( Elle cient une boîte d'or , une bourse pleine

d'argent , & un billet. )
0

CIEL, que ferai - je !.... Comment fe peut-il qu'on soit entré dans ma chambre » qu'on ait mis sur ma table cette boîte, cet argent , ce billet , fans que personne ait été vu

miton ...

dans la maison !... Catherine n'est pas fille à se laisser corrompre; elle est honnête.... Je ne puis soupçonner que Joseph , le petit mar

Je n'ai que faire de lire ce billet ; je ne sais que trop d'où tout cela vient!.... Infames préfens!... Et ce marquis d'Olsey est justement le colonel de mon pere! mon pauvre pere! comment le tirerai-je de là ?... Qui m'auroit dit que je verserois tant de larmes en apprenant des nouvelles de mon pere !... Oh que je serois heureuse si je pouvois le voir, l'embrasser !... Mais le secret est nécessaire... sa sûreté, fa vie dépend de ma discrétion. Ah Dieu !... Et ce méchant marquis d'Olsey est son colonel ! Et je ne puis, dans cet embarras, me confier à madame Durocher! .... Ciel! quelqu'un vient; cachons víte cette boîte & cet argent.... ( Elle les met dans sa poche. )

SCENE I I.
A LINE, CA THERI N E.

CA THE RI N E. MADEMOISEL L E Aline ... je vous cherchois. ... Mais, bon dieu , comme vous avez

[ocr errors]

les yeux rouges ! Vous avez pleuré, je gage?

A L'INE. Non , Catherine, je vous assure ... Mais, dites-moi , avez-vous vendu mes habits

CA T H ER I N E. Pas encore. Tenez, s'il faut vous avouer la vérité , j'ai des suspicions dans la tête ... des scrupules , enfin. ... Une jeunesse comme vous, vendre comme ça toutes ses nippes, & en cachette, ça fonne mal....

A L I NĒ. Mais ne vous ai-je pas dit, Catherine, que j'avois en Bourgogne une vieille tante dans la misere , qu'elle m'a fait écrire pour me de: mander des secours , & que je veux vendre mes habits pour lui en envoyer ?.

C A T H E R IN Ē. Oui, une vieille tante, vous m'avez dit ça. . Que diantre! vendre ses hardes pour une vieillt tante, c'est ben fort. Si c'étoit pour une mere ou un pere , je le croirois volontiers ; mais vous êtes orpheline, nous savons ça , & cette vieille tante , qui vient là tout d'un coup, me met martel en tête.

AL IN E.
Ne vous souvenez - vous pas que j'ai reçu

hier une lettre ? ....'

CATHERI N E. Oui, je vous ai surprise comme vous la lisiez en pleurant à chaudes larmes....

ALI NE. Eh bien cette lettre étoit de ma pauvre tante....

CA T H ER I N E. Et si au lieu de cela c'étoit un billet doux... Dame , excusez ... vous n'avez que quinze ans, & vous êtes si gentille!...

ALINE, tirant une lettre de sa poche. Eh, Catherine, regardez si cela ressemble à une lettre d'amour. ... Vous ne savez pas lire, mais voyez comme ce papier est sale & groffier....

CATHERINE, regardant la lettre. Non , il n'y a qu'un beau monsieur que je foupçonne, & furement il n'écriroit pas làdessus. Oh, les billets doux ont une autre mine que ça. D'abord, faut qu'il y ait du doré, & puis y font tout petits , tout petits. ... J'en ai vu da!.... J'ai fervi la veuve d'un avocat, qu'en recevoit à foison ; elle n'étoit pas jolie comme vous, mais elle étoit riche ; ça revient au même,

ALINE Vous vous rappellez bien que c'est cette même lettre que je tenois hier' quand vous êtes entrée dans ma chambre?

CATHERI N E. Oui, je la reconnois ; c'est ce gribouillagelà qui vous faisoit pleurer, c'est vrai ; & fùrement n'y a non plus d'amourettes là - dedans que dans mon vil, j'en conviens. Vlà à préfent que je crois à la vieille tante , d'autant que depuis deux ans que vous êtes ici en apprentissage, je ne vous ai jamais vue faire la plus petite menterie. ... Mais pourquoi voulezvous cacher ça à not maîtresse madame Durocher?...

ALI NE. Je vous le répete, c'est que je crains qu'elle ne veuille s'opposer à la vente de mes habits..

C A T H E RI NR. Mais elle est si bonne !...

A LI NE. Sans doute, & elle m'offriroit de m'avancer de l'argent....

CA TH'E RI NE. D'autant que cette dame qui vous a édu

« 이전계속 »