페이지 이미지
PDF

eft feulement aifé de voir par cet extrait les obligations que ces, deux derniers doivent avoir à l'Auteur de la premiere Piéce, i elle fut. alors impri-r mée en Italien avec la traduction à: côté. '.%*> '.

[graphic]

i ,... ,

L'IMPOSTEUR MALGRÉ LUI.:

4.. Juillet iyij..

Lelio s'eft battu à Gênes avec un. Cavalier qu'il a fur.pris avec fa fœur :. pour éviter les fuites de ce combat, U, fe retire à Milan, où il devient amou-, reux de Flaminia, dont il ignore la famille; &iqu'il ne peut voir qu'à la. promenade; cependantScaramouche, ami intime de Caflendro Ardenti, vieux. Bourgeois de Milan, dont il doit épou-. fer la fille Flaminia, de laquelle nous venons de parler, rencontre Lelio; il eft trompé par Ja grande reflemblance, qu'il ' lui trouve avec un portrait de. Mario, fils de Caflendro, Ôc.le prend pour ce Mirio-que l'on attend inceflàm-ment de Lisbonne : Lelio aflure Scaramouche qu'il-s'abufë, &-fait de vains, efforts pour le détromper,: celui-ci s'obftine toujours à lui foutenir qu'il eft Mario, & perfuade la même chofe au vieux- Caflendro que la reflemblance abufe, & qui veut le forcer d'être fon fils & de venir loger chez lui..

Arlequin, valet de Lelip, eft déféfpéré de voir que fon maître refufe de fe prêter à une méprife qui leur ferait . d'autant plus utile, que l'argent commence à leur manquer; il prend donc le parti de fuppléer au refus de fon maître, par une fable qu'il invente fur le ehamp , & leur apprend qu'une maladie dangereufe lui fit perdre entiérement la mémoire, au point que lorfqu'il revint enfanté, il fallut lui rapprendre généralement tout ce qu'il avait fçuau< paravant, & que les chofes qui lui: avaient été les plus familieres, étaient' cêRes fur-rotit qu'il avait le plus parfaitement oubliées.

"Gaffendro & Scararoouche dormeur dans cette fable; ainfi'piu3i,elio fait? d'efforts pour le détromper , plus ils» î?obftinent à vouloir qu'il foit Mario; i Lelio eft contraint àeft rendre par pkié pour ce vieillard, qu'il craint de réduire au défefpoir; il le fuit d'abord par pure complaifance; mais trouvant que Flaminia eft fa fille, l'amour le fait eonfentir à feconder ht feinte d'Arlequin : comme il ne lui eft pas- facile de cacher fa paflion; il joue moins le rôle de frère que celui d'amant de Flaminia; il s'oppofe à fon mariage avec Scararmouche, & la demande pour lui-même ;•, toutes fes extravagances font mifes fur' le compte du manque de mémoire, & Arlequin fçait employer fi à propos cette fiction , que non-feulement Caflandro n'eft point tiré de fon erreur; mais que Flaminia ne fçait qu'en croire, & ne peut s'aflîirer s'il eft fon frere ou fon amant, ce qui la met dans une fituation tres - comique.

Cependant Mario qui eft Te Cavalier contre lequel Lelio s'eft battu à Gênes , vient à Milan , & fe préfente à fon pere qui le méconnaît ;• d'un' autre côté , Sil'via n'ofant refter dans fa patrie „ après {'éclat de fon-: avanture,, & ayant appris que fonamant eft retourné dans fa famille ,. elle vient l'y chercher,. & obtient une retraite auprès de Flaminia; elle y rencontre fon frere, qu'elle reconnaît : on vient facilement à bout de détromper lès deux- vieillards; Caf— fendro reprend fort véritable fils; Scaramouche renonce à- Flaminia , 'que Lelio obtient , en accordant fa fœur à Mario, & la Piéce finit par uni double mariage..

ARLEQUIN. DANS L'-ISLE- DE CEILAN*

Canevas Italien en trois, acîes 3
24 Août 1717.-

Lelio, Flaminia &. Arlequin t après: avoir été battus d'une cruelle tempête,, font jettés féparément fur des débris de leur Navire r. . dans Tlfle de Ceilanr les peuples y adorent un Singe* Arlequin-, accablé de laflïtude, cherche quelque, endroit pour dormir, & apperçoit Uik pied d'eftal où était la ftatue du grand. Singe., qui a été-abattu parla tempête,. il s'y place &s'y endort..

Les Habitansqui s'étaient cachés perr-r dant la tempête, ,reparaiflènt fur le bord, de la Mer, ,& appercevant la ftatue de leur Dieu renverfée, ilsfe défolent, &. fe croyent menacés de quelque grand malheur; mais appercevant Arlequin, qui dort fur le pied d'eftal, ils fe réjouit' tent, & croyent que leur Dieu vient habiter parmi eux ; au lieu de la ftatue, ils fe profternent avec refpec t devant IuL pendant fon fommeil, &dès qu'il eft ré veillé, ils le portent en triomphe, mal-.

« 이전계속 »