페이지 이미지
PDF
ePub

TRIVELIN, à part. O himé! La Maîtresse de ce friponlà a toute l'encolure du Marquis de Sainte-Fleur, mon dernier Maître , que j'ai un peu volé. . .

SIL VI E. Voilà un bouclier miraculeux , je ne me lafle point de le voir.

TRIVELIN. Apparemment que vous connoissez la personne que vous avez vu dans ce bouclier?

SILVIE Non; je l'ai vu dans le bois de Me. lufine , nous avons été séparés par des lutins, dans le moment que nous allions mutuellement nous confier notre fort.

TRIVELIN, à part. “La rivale de Melusine passera inal son téms, puisqu'elle est sur fes terres.

SILVIE, La Fée prétend-elle m'enfermer darts ce magasin pour le reste de mes jours?

. TRIVELIN. Non, c'est dans fon appartement qu'elle vous enmagasineta.

Melusine apprend par Trivelin qu'elle a une rivale, mais que cette rivale est en son pouvoir. Elle rend Silvie invifible pour tout le monde , & fait usage d'une ceinture qui la fait paraître telle qu'elle veut. Elle aborde Silvie sous la figure d'une vieille.

M E LUSIN E. i Bonjour mon aimable & solitaire Cavalier.

* SILVI E. O ciel! Elle me voit, c'est une vieille Fée; gare la déclaration.

M E L US IN E' ! : Pourquoi marquez-vous cet éconnes ment?

[ocr errors]

. SILV I E.

. C'est que vous êtes la premiere per fonne qui m’ais apperçue depuis une heure que je m'offre aux regards de ceux qui le prefentent; c'est quelqu'enchantemento quelque méchanceté de Melusine, mais je parle peut-être à une Fée de ses amies. SCM ELUS IN E..

Partez hardiment; c'eft une récréa tion pour nous autres Fées, que demo tendre médire de nos Compagnés:

SILVIE. Ah! bonne Fée, prêtez - moi votre secours.

MELUSINE. 2. Vous ne pouviez pas mieux tomber; je suis la Fée complaisante.

SILVIE. Votre nom annonce votre caractere bienfaisant.

MELUSIN E. Je vous en réponds, c'est moi qui inspire toutes les complaisances qu'on a dans le monde.

SILVIE. Eft-il bien vrai, grande Fée, que: vous m'accordez votre protection con tre la fatiguante Melufine? ?? 0., MELU SIN E, à part. 9

Je vais essuyer une confidence qui ne me divertira pas. .

SILVIE, à part. · wa - Cette vieille Fée voudrait-elle deve nir la rivale de Melusine? Je ne serais pas mal lotier ? TUO"

MELUSIN E.. Quel est votre embarras? Vous défiez-vous de ma puislunce? Sachez que je fais de Melufine tout ce que je veux, qu'elle ne peut rien opérer sans mon aveu, & qu'il ne tient qu'à moi de détruire dans un moment tout ce qu'elle a fait dans un fiecle. . .

... SILVIE c: Eh bien, puissanté Fée, délivrez-moi des importunités de Melusme, & puisque vous la connaissez, vous concevez bien que je ne puis pas l'aimer, moi. ;

: MELUSIN E. Je ne conçois pas bien cela; il me femble que Melusine peut être aimée.

SILVIE. On voit bien que vous êtes la Fée complaisante, puisque vous flattez jufqu'à Melusine:

MELUSINE, à part.
Le petit traître !

: SILVIE Deplus, il faut que je vous avoue fa vérité de mon aventure ; vous êtes trop

fincere avec moi pour que je puisse vous dissimuler plus long-tems que je fuis fille.

“MELUS IN E. Vous êtes fille ! ah! Je fuis au dé sespoir.

SILVIE. : Est-ce que vous ne protégez que les garçons ? MELUSINĖ, ôtant sa ceinture.

Oui, perfide, c'est moi; tremble après ce que je viens d'apprendre ... détruisons son invisibilité. Je veux que tout le monde foit témoin de l'exemple que je vais faire.

Le Marquis de Sainte-Fleur qui a reconnu Trivelin, lui a pardonné la friponnerie en faveur des services qu'il a promis de lui rendre. Ils arrivent dans le moment que Melusine est dans la plus grande colere contre Silvie.

TRIVELIN, au Marquis.

Ouf. Voici la Fée, & nous n'avons pas encore arrangé ce que nous lui dirons.

Le MARQUIS, à Triyelin. Déclarons-lui que je suis un homme, elle ne sera plus jalouse de moi.

« 이전계속 »