페이지 이미지
PDF
ePub

PoE ME
ÈN DIX CHANTS;

TRADUIT DE L'ALLEMAND

DE

M. KLOPSTOCK.

PREMIERE PARTIE.

A PARIS,
Chez ViNCENT, Imprimeur-Libraire:
de Mgt le Comte de PiOVENCE,

rue S, Séverin,

[ocr errors]

M DCC LXIX,
Avec Approbation , & Privilégz dil Rai

AVERTISSEMENT.

M. Bodmer , le critique le plus éclairé & le plus profond qu’ait eu l'Allemagne, dans le huitieme Chant de son Poëme de Noé, ouvrage estimé des connoiffeurs, feint que DEBORA, femme de SEM, avoit sauvé du déluge & déposé dans l'arche les Odes d'ELIHU, le premier des Poëtes, & les Patriarche's honoroient du nom de DIVIN; que les poésies sacrées, contenues en deux gros

volumes ou rouleaux, formés de feuilles de l'ara bre appellé PAPYRUS, s'étoient conservées long-temps parmi les defcendants de SEM& de DEBORA;mais que les meurs s'étant insensiblement

& que

« 이전계속 »